Entreprises au Luxembourg – Le label «Made in Luxembourg», un «repère»

Publié

Entreprises au LuxembourgLe label «Made in Luxembourg», un «repère»

LUXEMBOURG - Plus d’une centaine d'entreprises viennent de recevoir le label «Made in Luxembourg», dont elles espèrent tirer visibilité et crédibilité.

Pour la boulangerie Jos&Jean-Marie, le label «Made in Luxembourg» est «un indicateur de qualité».

Pour la boulangerie Jos&Jean-Marie, le label «Made in Luxembourg» est «un indicateur de qualité».

«Les clients cherchent de plus en plus des produits de qualité et le label «Made in Luxembourg» est un indicateur de cette qualité», explique Nathalie Hadzic, employée en ressources humaines de la boulangerie Jos & Jean-Marie. Celle-ci fait partie des 113 nouvelles entreprises labellisées par la Chambre des métiers et la Chambre de commerce.

Créé en 1984, le label «Made in Luxembourg» «reste l’un des piliers de la reconnaissance des produits et services élaborés dans le pays», expliquent les institutions, pour qui «il s’agit d’un repère pour le consommateur et une fierté pour ceux qui le détiennent». C’est le cas du designer et propriétaire de l’atelier Bijan’s Concrete: «Les clients réagissent favorablement aux productions locales et le label tombe pile dans cette catégorie», souligne Bijan Kesseler.

Pour d’autres entreprises, comme Arthur Welter Transports, le label allait de soi. «Nous sommes une des plus grandes entreprises de transport dans le pays, il ne nous manquait plus que le label pour confirmer cet enracinement. Cela apporte aussi une crédibilité supplémentaire pour les clients qui ne nous connaissent pas», explique Axelle Seichepine, en charge du marketing. L’acquisition de ce label national a aussi une valeur particulière pour des sociétés également actives à l’étranger. «Il nous donne plus de visibilité tout en nous permettant aussi d’assurer notre position dans le marché local», souligne Elena Melnikova, responsable marketing de Talkwalker, plateforme de veille et d’analyse du web et des réseaux sociaux

(Ana Martins/L'essentiel)

Ton opinion