Lasagnes au cheval – Le labo auquel profite le scandale

Publié

Lasagnes au chevalLe labo auquel profite le scandale

La valeur boursière d'Eurofins, groupe spécialisé dans les analyses scientifiques basé au Luxembourg, a déjà gagné 25% depuis janvier.

Depuis un mois, l’action de la société Eurofins Scientific prend l’ascenseur à la Bourse de Paris, selon différents médias français. Ce laboratoire est en tête de ligne pour réaliser les analyses liées à l’actuel scandale de la viande de cheval vendu pour du bœuf. Lundi, la valeur prenait 4,47% à 159,95 euros à la Bourse de Paris. Les marchés n’ont pas attendu l’affaire des lasagnes: le titre du groupe avait déjà grimpé à mi-janvier, lorsque de l’ADN de cheval et de porc avait été trouvé dans des steaks hachés vendus par de grandes surfaces en Grande-Bretagne.

Depuis le début de l’année, la hausse est de l’ordre de 25%, quand bien même l’action Eurofins a clôturé en très légère­ baisse lundi, à 152,50 euros (-0,4%) par rapport à vendredi, après avoir gagné 10 euros de plus dans la journée. Un analyste, cité par Reuters, relevait lundi que l’affaire actuelle profitait à court terme au groupe, «pratiquement le seul à pouvoir réaliser les tests» et à pouvoir opérer sur l’ensemble de la chaîne, mais qu’elle allait aussi être bénéfique à moyen et à long terme. Le spécialiste imagine en effet que le probable durcissement des réglementations européennes sera synonyme de croissance pour le laboratoire.

Eurofins a du reste annoncé lundi que, «en réponse au plan d’urgence de l’Union européenne», il avait créé une offre combinant la détection de présence éventuelle de viande de cheval dans un échantillon avec celle de phénylbutazone. Cet antidouleur couramment administré aux chevaux peut se révéler dangereux pour l’humain. L'analyste prévient toutefois qu'il est difficile de savoir si ce scandale sera de nature à augmenter significativement l'activité du groupe, qui doit faire face notamment à la concurrence de laboratoires publics. Eurofins a transféré son siège social au Luxembourg l'année dernière.

(JV/L'essentiel Online avec Jacqueline Favez )

Ton opinion