En 2022: Le lait booste les résultats de l'agriculture luxembourgeoise

Publié

En 2022Le lait booste les résultats de l'agriculture luxembourgeoise

LUXEMBOURG – Après une année 2021 compliquée, marquée par l'envolée des prix notamment de l'énergie, les agriculteurs du pays ont retrouvé le sourire avec les douze mois qui viennent de s'écouler.

par
Marion Chevrier
Le lait génère plus de 40% de la valeur totale de production agricole du pays.

Le lait génère plus de 40% de la valeur totale de production agricole du pays.

Editpress

Après une année 2021, qui a vu le résultat d'exploitation des entreprises agricoles luxembourgeoises baisser de 10% par rapport à 2020 - la faute à l’envolée des prix de l’énergie, des semences, des engrais et l’alimentation du bétail - l'année 2022 a été «exceptionnelle», a indiqué mardi le ministère de l'Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural.

D'après les prévisions Service d’économie rurale (SER), le réseau de comptabilité agricole national, ce même résultat d'exploitation a en effet grimpé de 67% toutes filières confondues durant l'année qui vient de s'écouler (*).

«L'imprévisibilité persistera» en 2023

Une situation qui s'explique surtout par la hausse des prix des produits agricoles et en particulier du lait, «locomotive de l'agriculture luxembourgeoise, qui génère plus de 40% de la valeur totale de production agricole du pays», a indiqué le ministère. Un résultat aussi obtenu grâce à une bonne gestion des stocks de fourrages et d'engrais ainsi qu'à une utilisation raisonnée des intrants (ndlr: élément entrant dans un processus de production). Le ministère note toutefois que la viticulture a souffert de la sécheresse prolongée et a ainsi vu son résultat d'exploitation prévisionnel diminuer de 15%.

Le ministre, Claude Haagen, a averti: «Le secteur reste sous pression face à la volatilité et l’envolée des prix de l’énergie, de l’engrais, et de l’alimentation du bétail de l’autre côté». Avant de conclure: «Les disparités s’annoncent aussi marquées entre les filières et les types d’exploitations». La volatilité des cours des marchés mondiaux fera que «l'imprévisibilité persistera» en 2023.

(*) Les chiffres dévoilés par le ministère se basent sur les résultats de 521 exploitations qui participent au réseau de comptabilité agricole du ministère et qui sont ensuite extrapolés aux 1 316 entreprises agricoles principales du pays.

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

6 commentaires