Sur scène – Le leader de Green Day pète un plomb
Publié

Sur scèneLe leader de Green Day pète un plomb

Le week-end a été chaud pour le groupe de rock. Son leader Billie Joe Armstrong est entré dans une colère noire vendredi en live et dimanche le combo a annoncé son admission en désintox.

Soit on est punk, soit on ne l'est pas. Bille Joe Armstrong a prouvé qu'il en était un, pur et dur. Vendredi 21 septembre 2012, il s'est produit avec son groupe Green Day au iHeartRadio Festival à Las Vegas.

Le concert devait durer 45 minutes. Mais après une demie heure, la prod a signifié à Bille et sa bande qu’il ne restait qu’une minute de show. Fâché, le leader est entré dans une colère noire et s’est exclamé: «Donnez moi une putain de minute pour vous dire quelque chose. (...) Je suis là depuis 1988. Vous vous foutez de ma gueule? Je ne suis pas ce con de Justin Bieber! Laissez-moi vous montrer ce que ça veut dire, une minute!» Et là, Billie Joe a commencé a fracasser sa guitare sur le sol de la scène. La gratte a fini démolie. Il a ensuite jeté son micro avant de s'en aller.

Suite à cet incident, Green Day s’est fendu d'un communiqué dimanche. Le groupe s'est excusé pour son comportement et a informé, dans le même temps, que Billie entrait en cure de désintox pour «abus de substances». Faut-il voir un rapport entre le pétage de plombs et cet «abus de substances»? Peut-être bien...

(L'essentiel Online/Fabien Eckert)

Ton opinion