Le Liban patine toujours

Publié

Le Liban patine toujours

Un mois après l’accord de Doha, les efforts pour la formation d’un gouvernement d’union nationale au Liban s’enlisent, montrant des signes de division au sein de l’opposition et soulevant les craintes d’une nouvelle crise politique.

Signe d’une situation qui se complique: le Premier ministre Fouad Siniora, issu de la majorité, et le président du Parlement et chef de file de l’opposition Nabih Berri, réputés être des optimistes, ont reconnu l’existence de difficultés.

Ton opinion