Justice à Luxembourg – Le locataire du Limpertsberg parle de «mascarade»

Publié

Justice à LuxembourgLe locataire du Limpertsberg parle de «mascarade»

LUXEMBOURG - L'expert mandaté pour se prononcer sur une demande de baisse de loyer au Limpertsberg, préconise au contraire de le revoir à la hausse.

Le locataire, au cours de son intervention, a tapé à plusieurs reprises sur la table en guise d'indignation.

Le locataire, au cours de son intervention, a tapé à plusieurs reprises sur la table en guise d'indignation.

Editpress/Isabella Finzi

«Cela reviendrait à dire qu'il ne faut pas faire confiance au Statec, c'est grave». Le locataire d'un appartement de 90 m² dans le quartier de Limpertsberg à Luxembourg, qui avait vu en janvier dernier sa demande de baisse de 40% de son loyer (il paye actuellement un loyer de 1 500 euros), fondée sur une loi de 2006, jugée «recevable», est arrivé ce jeudi matin énervé au tribunal.

Cause de son ire, le rapport rendu par l'expert sur cette requête, mais aussi sur celle du propriétaire d'augmenter le loyer, qui a été examiné au tribunal.

«Imprécis et peu fiable»

En considérant, selon cette loi, que le montant du loyer ne pouvait dépasser 5% du capital investi dans le logement, l'expert indique que le locataire, qui habite depuis 6 ans dans cet appartement, ne pourrait théoriquement payer un loyer que d'un montant de... 268 euros. Mais il a aussi pris en compte les prix du marché qui sont appliqués pour des biens comparables, en estimant que l'indice de construction du Statec était «imprécis et peu fiable». Par conséquent, il estime au final que le locataire devrait finalement payer un montant de 1 825 euros.

Le locataire, qui, au cours de son intervention, a tapé à plusieurs reprises sur la table en guise d'indignation, ce qui a eu le don d'agacer l'avocate du propriétaire (absent de l'audience), a dénoncé une «mascarade» et a demandé que le loyer soit fixé en rapport avec la loi. D'autant que selon lui, d'autres personnes ont déjà bénéficié de cette loi pour obtenir une baisse de loyer. Expliquant avoir pris une semaine de congé pour se préparer, il est même venu dans la salle d'audience avec un code civil et un tableau. Pour appuyer ses arguments, le plaignant a écrit des calculs dessus pour tenter de convaincre le juge.

De son côté, l'avocate du propriétaire a estimé que le rapport d'expertise devait être entériné, et a demandé subsidiairement que le montant du loyer soit fixé à 2 000 euros, conformément à la requête de la précédente audience. Le prononcé sera délivré le 28 mai prochain.

(L'essentiel/ Olivier Loyens)

Ton opinion