Selon une étude – Le Luxembourg, 7e région la plus compétitive de l'UE

Publié

Selon une étudeLe Luxembourg, 7e région la plus compétitive de l'UE

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché est légèrement plus compétitif que la région parisienne, selon le nouvel indice de compétitivité régionale de la Commission européenne.

Le Luxembourg se trouve à la 7e place du classement des 263 régions de l'UE analysées.

Le Luxembourg se trouve à la 7e place du classement des 263 régions de l'UE analysées.

Récemment classée 20e par le World Economic Forum et 11e par l'institut suisse IMD, la compétitivité du Luxembourg fait partie des meilleures mondiales. À plus petite échelle, le Grand-Duché est aussi très compétitif, souligne le nouvel indice de compétitivité régionale publié lundi par la Commission européenne, qui a comparé 263 régions de l'UE. Le Luxembourg pointe à la 7e place, notamment grâce à un excellent score en terme d'innovation.

Sans surprise, le Grand-Duché est largement plus compétitif que ses régions voisines. En France, la Lorraine se situe au 130e rang. Les régions allemandes font globalement mieux avec une 92e place pour la Sarre. Du côté belge, contrairement aux provinces flamandes qui se trouvent toutes dans le haut du tableau, les provinces wallonnes, à l'exception du Brabant Wallon, se trouvent dans le milieu de classement. La province de Luxembourg pointe à la 136e place.

En tête du classement, la première place est occupée par Londres et ses environs, région la plus compétitive de l'Union européenne. Les comtés de Berkshire, de Buckinghamshire et d'Oxfordshire, dans le sud de l'Angleterre, se trouvent en deuxième position, juste devant la région d'Utrecht (3e), aux Pays-Bas. La région Île-de-France (8e place) est presque aussi compétitive que le Luxembourg. En comparaison, la région de Bruxelles-Capitale ne se trouve qu'à la 19e place, tandis que Berlin pointe à la 45e place.

(jd/L'essentiel)

Critères analysés

La Commission européenne définit la compétitivité régionale comme «la capacité d'une région à offrir un environnement attrayant et durable dans lequel les entreprises et les résidents puissent vivre et travailler». Pour les 263 régions passées au cribles, plusieurs critères ont été analysés, comme la qualification de la main-d’œuvre, l'efficacité du marché du travail, la taille du marché ou encore l'innovation, la maturité technologique et la sophistication des entreprises.

Ton opinion