Projet au Luxembourg – Le Luxembourg a créé un cadre légal pour l'espace

Publié

Projet au LuxembourgLe Luxembourg a créé un cadre légal pour l'espace

LUXEMBOURG - Les ambitions spatiales du Luxembourg se concrétisent. Le ministre de l'Économie, Étienne Schneider, a présenté un projet de loi vendredi.

Étienne Schneider a ainsi évoqué des négociations en cours avec une vingtaine d'entreprises de haute technologie, dont deux américaines qui ont déjà établi leur filiale européenne au Grand-Duché.

Étienne Schneider a ainsi évoqué des négociations en cours avec une vingtaine d'entreprises de haute technologie, dont deux américaines qui ont déjà établi leur filiale européenne au Grand-Duché.

Le Luxembourg devient officiellement le premier pays européen à assurer la sécurité juridique quant à la propriété des minéraux, de l'eau et des autres ressources spatiales identifiées en particulier sur les astéroïdes. Le gouvernement luxembourgeois vient d'adopter un projet de loi garantissant que les opérateurs privés peuvent avoir confiance en leurs droits sur les ressources qu'ils extraient dans l'espace. «La nouvelle législation luxembourgeoise confirme l'engagement à devenir un carrefour européen de l'exploration et de l'utilisation des ressources spatiales», a indiqué le vice-Premier ministre et ministre de l'Économie, Étienne Schneider.

Jean-Louis Schiltz, professeur invité à l'Université du Luxembourg et avocat, a conseillé le gouvernement luxembourgeois pour cette «loi très innovante» dans laquelle, selon lui, «les ressources spatiales sont traitées comme les poissons et les crustacés». Néanmoins, la loi protège uniquement les entreprises qui s'installent au Luxembourg. Étienne Schneider a ainsi évoqué des négociations en cours avec une vingtaine d'entreprises de haute technologie, dont deux américaines qui ont déjà établi leur filiale européenne au Grand-Duché.

Cette exploitation des ressources va encore prendre du temps. «Certains parlent de 20 ans, d'autre 50 ans. Mais nous voulons que le Luxembourg soit un pionnier», rappelle Étienne Schneider. La loi devrait entrer en vigueur au début de l'année 2017.

(sen/L'essentiel)

Ton opinion