Situation au Venezuela – Le Luxembourg appelle à de nouvelles élections

Publié

Situation au VenezuelaLe Luxembourg appelle à de nouvelles élections

CARACAS/LUXEMBOURG - Juan Guaido s'est autoproclamé, mercredi, président du Venezuela. Son opposition à Nicolas Maduro fait réagir à travers le monde.

Mercredi, Juan Guaido (à droite) s'est autoproclamé président de la République du Venezuela, contre le président vénézuélien Nicolas Maduro (à gauche). Un choix qui divise à travers le monde.

Mercredi, Juan Guaido (à droite) s'est autoproclamé président de la République du Venezuela, contre le président vénézuélien Nicolas Maduro (à gauche). Un choix qui divise à travers le monde.

AFP

Juan Guaido, nouvel espoir d'une opposition muselée par le régime de Nicolas Maduro, a été désigné président de l'Assemblée nationale au Venezuela, le 5 janvier dernier. Mais mercredi, il s'est également autoproclamé président de la République, comme un défi lancé contre le président vénézuélien Nicolas Maduro. Ce choix de Juan Guaido divise à travers le monde. Immédiatement reconnu par de nombreux pays, principalement sur le continent américain dont les États-Unis, il était en revanche dénoncé par d'autres comme le Mexique ou même la Russie. L'Union européenne, de son côté, appelait à des élections.

«Le Luxembourg fait sienne la position de l'Union européenne», indiquait jeudi, le ministère des Affaires étrangères. «Le Luxembourg ne reconnait pas l'élection présidentielle qui s'est tenue le 20 mai 2018, au Venezuela», et donc la nomination de Nicolas Maduro. «Cette élection s'est déroulée sans que le calendrier électoral n'ait fait l'objet d'un accord national et sans satisfaire aux normes internationales», explique le ministère luxembourgeois. Le Grand-Duché appelle donc «à la tenue de nouvelles élections présidentielles, libres et crédibles».

Le Luxembourg indique également que «les droits civils, la liberté et la sécurité de Juan Guaido doivent être garantis».

(nc/L'essentiel)

Ton opinion