Espagne: Le Luxembourg cité au procès du chef présumé des Hells Angels

Publié

Espagne Le Luxembourg cité au procès du chef présumé des Hells Angels

LUXEMBOURG/MAJORQUE – Le procès d'un ressortissant allemand, accusé d'avoir été à la tête de la branche européenne de l'association de motards, s'est ouvert ce lundi en Espagne. Des membres luxembourgeois figureraient aussi sur le banc des accusés.

Frank Hanebuth est accusé d’avoir été à la tête de la branche des Hells Angels, une association de motards à la réputation sulfureuse.

Frank Hanebuth est accusé d’avoir été à la tête de la branche des Hells Angels, une association de motards à la réputation sulfureuse.

AFP

Le procès d’un ressortissant allemand accusé d’avoir été à la tête de la branche européenne des Hells Angels, une association de motards à la réputation sulfureuse, sur l’île de Majorque (Baléares), et qui risque 13 ans de prison pour une série de crimes s’est ouvert lundi en Espagne. Frank Hanebuth a comparu au côté de 46 autres membres et collaborateurs présumés du gang devant un tribunal de l’Audience nationale (juridiction chargée des dossiers complexes ou sensibles) à San Fernando de Henares, près de Madrid.

L'agence de presse AP indique que ces collaborateurs viennent notamment du Luxembourg (et aussi de Turquie et du Royaume-Uni). Interrogé par L'essentiel, le parquet de Luxembourg n'était pas en mesure de donner des détails. Selon le Tageblatt, quatre membres de la section luxembourgeoise des Hells Angels avaient aussi été arrêtés en 2013. Des personnes qui ne venaient pas du Grand-Duché lui-même.

Prostitution comme l'une des «principales sources de revenus»

Plusieurs autres Allemands figurent aussi parmi les accusés. Le procès, prévu pour durer plusieurs semaines, a débuté avec plusieurs heures de retard, les avocats de la défense et les procureurs ayant tenté, en vain, de parvenir à un accord. Les procureurs espagnols accusent Frank Hanebuth d’avoir créé la branche locale des Hells Angels à Majorque, puis d’avoir nommé ses membres, qui ont ensuite trempé dans le proxénétisme, l’extorsion, le trafic de drogue et l’acquisition illégale d’armes à feu.

La prostitution, organisée dans des maisons closes appartenant au gang, était l’une des «principales sources de revenus» de celui-ci: les femmes «étaient la propriété de l’organisation et devaient se conformer à ses règles ou faire face à diverses sortes de sanctions», indique l’acte d’accusation. Le gang aurait payé pour que certaines d’entre elles subissent des opérations de chirurgie esthétique «dans le seul but de rendre les femmes 'plus productives' et d’obtenir un profit plus important», poursuit le document. Les procureurs réclament une peine de 13 ans de prison contre Hanebuth pour appartenance à une organisation criminelle, blanchiment d’argent, menaces et possession illégale d’armes.

Enquête menée par plusieurs pays, dont le Luxembourg

D’autres membres présumés du gang sont accusés de trafic de drogue et de proxénétisme et encourent jusqu’à 38 ans de prison. Le gang aurait opéré à Majorque entre 2009 et 2013, lorsque Frank Hanebuth a été arrêté avec 24 autres suspects. L'enquête avait été menée par plusieurs pays, dont le Luxembourg. En effet, selon un communiqué d'Interpol publié à l'époque par la police grand-ducale, les Hells Angels avaient «ouvert un nouveau club à Majorque avec le soutien et la protection des Hells Angels d'Allemagne et du Luxembourg».

Frank Hanebuth avait été libéré sous caution en juillet 2015, tout comme son numéro deux présumé, Khalil Youssafi, également sur le banc des accusés. Au moment de son arrestation, la police espagnole l’avait décrit comme étant l’un des principaux dirigeants des Hells Angels. Ancien boxeur au gabarit imposant, Hanebuth avait été pendant plusieurs années à la tête d’un chapitre (une section) des Hells Angels à Hanovre, en Allemagne, avant de déménager à Majorque, une île de l’archipel des Baléares très prisée des touristes allemands.

Le club des Hells Angels a été fondé en Californie en 1948. Connus pour leur goût des Harley-Davidson et des «choppers» customisés au guidon haut, les Hells Angels se déplacent généralement en bandes vrombissantes souvent qualifiées de «hordes», cheveux longs flottant au vent. De nombreuses autres sections se sont depuis montées sur tous les autres continents, rassemblant des milliers de membres.

(ol)

Ton opinion