Chiffres officiels – Le Luxembourg compte toujours plus d'élèves

Publié

Chiffres officielsLe Luxembourg compte toujours plus d'élèves

LUXEMBOURG – Le Grand-Duché comptait 97 363 élèves en 2012/2013, a indiqué le ministère de l'Éducation nationale, ce lundi. Ce chiffre est en augmentation constante ces dernières années.

Chez les moins de 11 ans, le luxembourgeois n'est pas la langue parlée à la maison.

Chez les moins de 11 ans, le luxembourgeois n'est pas la langue parlée à la maison.

Editpress

«L’accroissement démographique de la population résidente au Luxembourg a ses répercussions sur le monde scolaire», indique lundi le ministère de l'Éducation nationale, dans son étude annuelle présentant les chiffres clés de l’éducation nationale. Durant l’année scolaire 2012/2013, 97 363 élèves étaient scolarisés au Grand-Duché. Si la progression n’est que de 0,3% par rapport à l’année scolaire précédente, elle reste constante ces dernières années, avec +5% en cinq ans.

La grande majorité des élèves (86 441, soit 89%) ont fréquenté l’enseignement public ou l’enseignement privé enseignant les programmes officiels du ministère de l’Éducation nationale. Les autres ont suivi les cours dans une école privée ou internationale.

Le luxembourgeois n'est pas la première langue des élèves

Sur l’ensemble des cycles, 56,8% des élèves étaient de nationalité luxembourgeoise, contre donc 43,2% d’étrangers. La situation peut varier selon les communes, puisque 20 comptent plus de 50% d’élèves étrangers, dont deux, Esch-sur-Alzette et Vianden, 70%. La capitale en compte 61%. Sans surprise, les Portugais constituent le plus gros contingent d’élèves étrangers (55,3%) devant les ressortissants de l’ex-Yougoslavie (11%) et les Français (8,6%).

Même si les étrangers ne représentaient «que» 48,9% des effectifs de l’enseignement fondamental (les quatre premiers cycles, soit théoriquement jusqu’à 11 ans) en 2012/2013, 60,2% des élèves concernés indiquaient pratiquer une autre langue que le luxembourgeois à la maison. En fait, cette langue a perdu sa place de première langue parlée par les élèves en 2008/2009.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion