Publié

«Zone à risque»Le Luxembourg en fait les frais aussi en sport

Pénalisé par son classement «à risque», le Luxembourg a dû annuler des championnats cyclistes avec l’Allemagne et la Suisse. D’autres sports s’inquiètent.

Le Skoda Tour de Luxembourg (15-19 septembre) pourrait être impacté.

Le Skoda Tour de Luxembourg (15-19 septembre) pourrait être impacté.

Editpress/Jerry Gerard

Classé «zone à risque» par certains pays, le Luxembourg en fait déjà les frais sur le terrain sportif. La Fédération du sport cycliste luxembourgeois (FSCL) a ainsi dû renoncer à accueillir les championnats U23 des trois pays (Luxembourg-Allemagne- Suisse) prévus le 2 août à Diekirch.

La faute aux mesures qui imposeraient aux Allemands et aux Suisses une quarantaine à leur retour au pays. Idem pour les Luxembourgeois en cas de délocalisation. «Cela nous oblige à annuler. Mais c’est injuste car nous savons que c’est en raison du nombre de tests plus important qu’ailleurs. Or, c’est une bonne chose. Si les autres pays testaient autant, nous ne serions pas classés ainsi», regrettait le président de la FSCL, Camille Dahm.

Quel choix fera l'UEFA?

D'autres événements comme le Skoda Tour de Luxembourg (15-19 septembre) pourraient être impactés. L'Union cycliste internationale (UCI) a durci mardi le protocole sanitaire des courses. Entre 20 et 50 cas pour 100 000 habitants et par jour dans le pays, l'épreuve serait au niveau de précaution le plus élevé avec des mesures visant les coureurs, les hôtels, les équipes, l'organisation et le public. «À six semaines de la course, on ne peut pas dire ce qui sera décidé», insiste Ed Buchette, membre de la commission route à l’UCI.

Reste à savoir quel choix ferait l’UEFA si un classement «à risque» empêchait un club de foot luxembourgeois de recevoir mi-août un adversaire en Coupe d'Europe. Ou l’inverse... Aux tirages au sort des compétitions européennes de handball ou de basket (Grengewald), les clubs analyseront le niveau de leur adversaire. Mais aussi les relations sanitaires entre pays.

(Nicolas Martin/ L'essentiel)

Ton opinion