Projet de loi – Le Luxembourg en pointe sur la protection animale
Publié

Projet de loiLe Luxembourg en pointe sur la protection animale

LUXEMBOURG - Le projet de loi renforçant les sanctions pour cruauté sur les animaux, présenté début mai, a été applaudi par une organisation internationale de premier plan.

Les auteurs de cruautés animales seront plus sévèrement punis.

Les auteurs de cruautés animales seront plus sévèrement punis.

DPA

Le projet de loi luxembourgeois sur la protection animale a rencontré un écho qui dépasse largement les frontières. L’une des principales organisations mondiales de défense des animaux, Humane Society International, s’est réjouie du texte. «Cela va plus loin que tous les textes que je connais, a déclaré Kitty Block, sa vice-présidente, au site vice.com. C’est vraiment impressionnant et cela place la protection animale à un niveau élevé».

L’organisation internationale, qui comprend 12 millions de soutiens, espère que l’initiative luxembourgeoise fera des émules. Kitty Block aimerait que d’autres États suivent l’exemple du Luxembourg et réforment à leur tour leur législation sur la protection animale, en allant dans le même sens.

«Un projet de loi audacieux»

Le projet du Grand-Duché prévoit que les personnes coupables de cruauté animale risquent jusqu’à trois ans de prison et 200 000 euros d’amende. Les animaux ne pourraient plus non plus être remportés comme lot ou cadeau lors de concours. L’élevage d’animaux dans le seul but de produire de la fourrure ou de la laine sera aussi prohibé.

Pour Reha Hutin, présidente de la fondation «30 millions d'amis», il s'agit d'«un projet de loi audacieux».

L'Association en faveur de l'abattage des animaux dans la dignité (AFAAD) a aussi apprécié ce projet de loi:

(hej/fr/L'essentiel)

Ton opinion