Voyages gratuits – Le Luxembourg est prêt pour les transports gratuits
Publié

Voyages gratuitsLe Luxembourg est prêt pour les transports gratuits

LUXEMBOURG – Les trains, les bus et le tram seront gratuits à partir de dimanche, dans tout le pays, une première mondiale. Les entreprises concernées ont dû s’adapter.

Les contrôleurs verront leurs missions évoluer.

Les contrôleurs verront leurs missions évoluer.

Editpress/Archives / Alain Rischard

En préparation depuis fin 2018 et la publication du programme de gouvernement, la gratuité des transports sera effective dimanche prochain, le 1er mars. À partir de cette date, tous les bus, les trains et les trams circulant au Luxembourg seront gratuits. «Les usagers n’auront pas besoin de ticket, une seule pièce d’identité sera nécessaire», a rappelé Dany Frank, porte-parole du ministère, lors de son passage à L’essentiel radio.

L’objectif affiché est évidemment d’inciter les usagers à délaisser les moyens de transports individuels. La mesure, dont le coût est évalué par les autorités à 41 millions d’euros par an, sera financée par l’impôt.

Formations et groupes de travail

Mais le basculement du payant à la gratuité ne s’improvise pas. Des formations ont été dispensées ces derniers mois et des groupes de travail ont planché sur les changements à venir. Par exemple, les contrôleurs des CFL devront réaliser d’autres missions, comme l’information, «en plus d’une présence sur les quais et à bord», reprend Dany Frank. Les machines pour acheter les tickets seront démontées pour le tram, mais maintenues pour les trains.

En effet, les billets restent payants pour les trajets transfrontaliers, ainsi que pour les billets nationaux en première classe, qui resteront au même prix. «Nous avons décidé de maintenir cette possibilité, pour ceux qui veulent être plus au calme», explique Dany Frank. Pour les voyages vers ou depuis l’étranger, des accords ont été noués avec les compagnies nationales concernées pour faire baisser les prix.


(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion