Le Luxembourg fait les frais de la cybercriminalité
Publié

Le Luxembourg fait les frais de la cybercriminalité

LUXEMBOURG - Le pays fait connaissance avec de nouvelles
menaces Internet.

Contamination de sites web infectés ou attaque de système Mac: la créativité des cybercriminels augmente. (afp)

Contamination de sites web infectés ou attaque de système Mac: la créativité des cybercriminels augmente. (afp)

Il y a peu, l’un des plus grands sites Internet luxembourgeois accueillant des milliers de visiteurs par jour s’est fait le complice involontaire d’une nouvelle forme de contamination informatique: le Cross-Site-Scripting.

La méthode: utiliser un site de référence comme hôte pour héberger un parasite qui infecte les ordinateurs mal sécurisés des visiteurs. Reste aux pirates à prendre le contrôle de ces ordinateurs, à l’insu de leurs propriétaires, faisant ainsi leurs machines des PC zombies. Puis à les intégrer dans un réseau incluant parfois des centaines de milliers d’ordinateurs infectés.

Loin d’être anodine, cette attaque pourrait être la première vague d’une déferlante qui a pris au niveau mondial. «La mafia informatique a bien compris tout l’argent à retirer pour un risque moindre», explique Gust Mees, éditeur du magazine de sécurité en ligne Internet Monitor.

«Le marché est si lucratif que des réseaux zombies sont loués contre de fortes sommes». Et, dernièrement, la mafia s’est montrée très créative. «En attaquant des systèmes jusqu’ici considérés comme sûrs tels que les cellulaires, le Bluetooth, le Wi-Fi ou le peer-to-peer. Le succès de l’iPod et de l’iPhone par exemple en font des proies faciles et intéressantes».

Gust Mees conseille donc aux internautes de sécuriser leur ordinateur avec un antivirus, un firewall et toute la batterie de logiciels anticode malicieux, mais aussi de faire les mises à jour de tous les logiciels installés sur leur ordinateur. Ceci vaut pour tous les systèmes, y compris Mac et Linux.

Séverine Goffin

Ton opinion