Voitures électriques – Le Luxembourg n'atteindra pas son objectif en 2020
Publié

Voitures électriquesLe Luxembourg n'atteindra pas son objectif en 2020

LUXEMBOURG - Au début des années 2010, le pays misait sur un parc de 40 000 voitures électriques en circulation à l'horizon 2020. L'objectif a été révisé.

50% de voitures électriques à l'horizon 2030, voilà le nouvel objectif au Luxembourg, qui peine pourtant à réaliser celui pour 2020.

50% de voitures électriques à l'horizon 2030, voilà le nouvel objectif au Luxembourg, qui peine pourtant à réaliser celui pour 2020.

Editpress/Isabella Finzi

Le nombre de véhicules à motorisation électrique a atteint cette année 6,5% du parc automobile au Luxembourg, contre 4,2% il y a un an, selon les dernières données de la Fédération des constructeurs et importateurs automobiles (FEBIAC). Une progression intéressante mais encore loin des objectifs ambitieux affichés par le gouvernement au début des années 2010.

«À l'époque, on misait sur 40 000 voitures électriques en circulation en 2020. On n'y arrivera pas», concédait Étienne Schneider, au mois de septembre, en marge d'un événement de l'ACL. Le ministre de l'Économie rappelait alors «l'euphorie» du Luxembourg il y a un peu moins de dix ans: «Nous étions les premiers en Europe à s'engager. Le Luxembourg était prêt, mais on pensait que la bascule se ferait plus vite, que le développement de l'offre serait plus rapide». L'euphorie a donc fait naître un objectif qui manquait de patience.

«Après 2020, ça va prendre plus vite»

«Les ventes restent marginales mais commencent à monter, je suis sûr et certain qu'après 2020 ça va prendre plus vite», relativisait encore Étienne Schneider pour L'essentiel. Selon lui, les doutes sur l'autonomie des véhicules électriques sont levés, le marché s'est renforcé et les constructeurs se sont mis au niveau. Surtout, «le pays se prête très bien à l'électro-mobilité, la majorité des déplacements font moins de 40 kilomètres», surenchérit le ministre de la Mobilité, François Bausch.

Même si le marché de l'électrique se développe un peu moins vite que prévu, le Luxembourg a continué à s'équiper et mettre en place primes à l'achat et mesures fiscales. «1 600 bornes de recharge publiques ont été installées», glisse Guido Savi, de la FEBIAC, rappelant que «la part de marché des véhicules électriques a plus que doublé» entre 2018 et 2019 au Grand-Duché. L'objectif de 40 000 voitures électriques sur nos routes n'est pas annulé, simplement retardé, et d'ailleurs jeudi, il a été revu et corrigé: François Bausch a indiqué que son nouvel objectif est de 50% de voitures électriques d'ici 2030.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Ton opinion