Santé – Le Luxembourg se gave encore trop d'antibiotiques

Publié

SantéLe Luxembourg se gave encore trop d'antibiotiques

LUXEMBOURG - Près de quatre tonnes d'antibiotiques sont consommées chaque année au Luxembourg en médecine ambulatoire.

Les antibiotiques ne permettent pas de lutter contre les virus. Ils sont efficaces contre les bactéries.

Les antibiotiques ne permettent pas de lutter contre les virus. Ils sont efficaces contre les bactéries.

Le Conseil de gouvernement a validé au début du mois la mise en place d'un plan national antibiotiques sur la période 2018-2022 visant à «réduire l’émergence, le développement et la transmission des résistances aux antibiotiques». Une vraie question de santé publique, en considérant la consommation toujours élevée de médicaments de ce type au Luxembourg. Ainsi, 3,9 tonnes d'antibiotiques sont ingérées chaque année, ailleurs qu'à l'hôpital.

La consommation en ambulatoire représente ainsi 93% de la consommation totale. Par comparaison, les vétérinaires ne prescrivent «que» 1,8 tonne d'antibiotiques par an.

Pas utile contre les virus

«C'est surtout l'hiver que l'on observe des prescriptions plus importantes. 80% des grippes, toux, angines et rhumes sont d'origine virale. Et les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries. Le corps médical est appelé à prescrire de manière responsable», commente le ministère luxembourgeois de la Santé.

Les femmes, les personnes âgées et les enfants de 0 à 9 ans sont les plus concernés par les prescriptions d'antibiotiques. Malgré une «légère baisse de la consommation au cours des dernières années», le défi reste entier. Dans le classement européen, le Luxembourg occupe le 7e rang sur 30 pays en matière de consommation d’antibiotiques. Au Grand-Duché, une personne sur quatre pense encore que les antibiotiques tuent les virus.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion