Mafias – Le Luxembourg, vraie cible du crime organisé
Publié

MafiasLe Luxembourg, vraie cible du crime organisé

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché serait un terrain fertile pour les activités criminelles à l'international, d'après un rapport d'Interpol. Le gouvernement nuance cette idée.

La prostitution constitue l'une des activités principales du crime organisé.

La prostitution constitue l'une des activités principales du crime organisé.

Fabrizio Pizzolante

Le Luxembourg est-il plus attractif que ses voisins pour le crime organisé? Un rapport d'Interpol cité par les députés socialistes Dan Biancalana et Mars Di Bartolomeo avance plusieurs facteurs qui confirmeraient cette idée. Une situation géographique au cœur de l’Europe, le statut de capitale européenne, l'importance de la place financière, l'économie stable et les hauts revenus feraient du Grand-Duché un terrain fertile pour la criminalité active à l'international.

Une idée relativisée par les ministres Henri Kox et Sam Tanson, qui expliquent dans une réponse parlementaire que le Luxembourg y est confronté «à l'instar des autres pays européens», mais «sans évolution significative». S'appuyant sur les rapports de la police, les ministres de la Sécurité intérieure et de la Justice citent «le vol en bande organisée, la traite des êtres humains et le trafic illicite de migrants» comme les principales activités perceptibles au niveau national.

Des liens avec la mafia italienne?

Plus précisément, les attaques contres les distributeurs automatiques sont avancées comme une des manifestations les plus notables de ces activités criminelles. Si le nombre de nouvelles affaires judiciaires en la matière a diminué, passant de 33 en 2019 à 25 l'année dernière, les ministres Déi Gréng constatent «une forte augmentation» concernant les affaires de stupéfiants.

Autre donnée révélatrice sur la prégnance de ces activités sur le territoire luxembourgeois, le crime organisé constitue environ 8% des demandes d'entraide judiciaire internationale. Une soixantaine de requêtes spécifiques sont transmises au Luxembourg, chaque année en moyenne.

Certaine affaires peuvent toutefois se révéler plus sensibles. Ainsi, l'arrestation d'un chef présumé de la mafia calabraise à Soleuvre, en 2019, a suscité une couverture médiatique importante. Interrogé sur les ramifications entre les grand procès antimafia se tenant actuellement en Italie et le Luxembourg, les ministres ont répondu «ne disposer d'aucune information à ce sujet».

(th/L'essentiel)

Ton opinion