Formation – Le lycée militaire doit ouvrir à la rentrée 2015

Publié

FormationLe lycée militaire doit ouvrir à la rentrée 2015

ETTELBRUCK - L’offre de formations pour le retour à la vie civile des soldats sera élargie.

Les jeunes volontaires doivent s'engager quatre ans dans l'armée.

Les jeunes volontaires doivent s'engager quatre ans dans l'armée.

Editpress

D’ici 2015, la formation des soldats volontaires qui finissent leurs trois ans d’armée incombera au ministère de l’Éducation nationale, et non plus à l’institution militaire. Un lycée militaire va être créé pour leur permettre une transition plus confortable.

«Il y a des problèmes pour leur offrir les meilleures chances dans leur retour à la vie civile», explique Joseph Britz, en charge du dossier au ministère. «De plus, les administrations qui pourraient les intéresser, comme la police, les douanes ou les centres pénitentiaires, haussent leur niveau de recrutement. Nous devons réagir vite».

L’établissement, qui sera construit sur le même site que le Lycée technique d’Ettelbruck, accueillera chaque année de 100 à 150 anciens soldats, mais aussi, dans les mêmes classes, des adultes non militaires et, à terme, des lycéens «normaux». Quand il tournera à plein régime, l’établissement pourra accueillir, en tout, de 500 à 600 élèves.

La formation y sera largement étoffée par rapport à l'école de l’armée et comprendra les cycles du technique et le cycle supérieur du classique. Les classes de sciences humaines et sociales du technique y seront aussi créées. Quant à son coût, l’administration des bâtiments publics travaille sur le dossier. La facture «va rester en dessous des 40 millions d’euros», selon Joseph Britz, qui précise qu’à terme, il faudra trouver un emplacement plus pérenne pour le lycée militaire. Il restera toutefois «quelque part dans la Nordstad».

Jérôme Wiss

Ton opinion