Justice en France – Le maire qui a tiré sur deux jeunes a été relaxé

Publié

Justice en FranceLe maire qui a tiré sur deux jeunes a été relaxé

MOSELLE - En juillet, Alain Tharon, maire de la commune de Fossieux, a tiré avec son fusil de chasse en direction de deux frères de 20 et 24 ans. Il a été relaxé ce mardi.

Le maire de la commune de Fossieux (Moselle), jugé pour avoir tiré au fusil de chasse sur deux jeunes dans la nuit du 13 au 14 juillet, a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Metz. Âgés de 20 et 24 ans, les deux frères qui avaient fait exploser cette nuit là des pétards puis commis des dégradations matérielles devant le domicile du maire Alain Tharon, ont été tous deux condamnés à 3 mois de prison, dont 2 avec sursis.

L'un d'entre eux avait été blessé à la jambe par le ricochet d'un des deux coups de feu de M. Tharon, qui avait été pris de panique. Son avocate, Me Françoise Héron, avait plaidé la légitime défense face «à des gens agressifs», fortement alcoolisés et «incontrôlables» et assuré que son client ne voulait faire qu'un «tir de sommation».

2 600 euros pour préjudice matériel

Les deux jeunes gens sont en outre condamnés à payer des dommages et intérêts au maire de près de 2 600 euros pour préjudice matériel et 300 euros pour préjudice moral. Avant ce jugement en délibéré, le parquet de Metz avait requis 3 mois de prison avec sursis aussi bien pour le maire que pour les deux jeunes gens. Me Pascal Foughali, l'avocat des frères, s'est dit «étonné» de leur condamnation à une peine d'emprisonnement et surtout de la relaxe de M. Tharon, puisque ce dernier n'était «pas en état de légitime défense», selon lui.

Ses clients vont «très probablement» faire appel contre leur peine d'emprisonnement, a-t-il ajouté. Ils «ne voulaient que s'amuser, peut-être un peu embêter le maire (...) mais ce n'était pas une expédition punitive» ni une tentative d'intrusion dans son domicile, avait-il déclaré à l'audience, le mois dernier.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion