Allemagne – Le maître-chanteur du rival de Merkel se dénonce
Publié

AllemagneLe maître-chanteur du rival de Merkel se dénonce

L'auteur d'une lettre anonyme de chantage à Peer Steinbrück, chef de file des sociaux-démocrates et principal rival d'Angela Merkel pour les législatives, s'est rendu à la justice ce lundi.

L'homme menaçait le rival social-démocrate de la chancelière Angela Merkel s'il ne renonçait pas à sa candidature aux législatives du 22 septembre.

L'homme menaçait le rival social-démocrate de la chancelière Angela Merkel s'il ne renonçait pas à sa candidature aux législatives du 22 septembre.

AFP

Vendredi, l'épouse de Peer Steinbrück avait reçu une lettre anonyme lui enjoignant d'intervenir discrètement auprès de son époux pour le convaincre de retirer sa candidature à deux semaines du scrutin, faute de quoi le "corbeau" menaçait de faire des révélations sur une femme de ménage philippine employée, selon lui, au noir par le couple il y a 14 ans.

Un policier détaché à la protection du couple avait pris connaissance de la lettre et était allé déposer une plainte. L'affaire avait fait la "une" du quotidien à grand tirage Bild samedi, et la presse allemande s'en était abondamment fait l'écho au cours du week-end.

Une «colère passagère»

Selon le parquet de Bonn (ouest), en charge de l'enquête et auprès de qui l'auteur de la lettre s'est dénoncé, l'homme a indiqué avoir écrit la lettre «sous le coup d'une colère passagère», mais ne pas avoir eu l'intention de l'envoyer. Elle se serait retrouvée par mégarde dans une pile de courrier à envoyer et l'homme a assuré avoir appris par la presse que sa missive était parvenue jusqu'au domicile du candidat social-démocrate.

Le parquet n'a pas voulu donner davantage de détails sur l'auteur, ni sur les suites que pourrait connaître l'affaire. Gertrud Steinbrück, l'épouse du candidat, avait expliqué dans Bild samedi avoir bien eu pendant quelques mois une aide ménagère philippine en 1999, mais elle avait assuré l'avoir toujours employée légalement.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion