Pollution excessive – Le manager de Greenpeace avait «une exemption»
Publié

Pollution excessiveLe manager de Greenpeace avait «une exemption»

LUXEMBOURG - Pascal Husting, n°2 mondial de l'association écologique, bénéficiait d'un accord particulier lui permettant d'effectuer des voyages entre Luxembourg et Amsterdam en avion…

Face à la tempête médiatique, Pascal Husting a renoncé à ses vols entre Luxembourg et Amsterdam.

Face à la tempête médiatique, Pascal Husting a renoncé à ses vols entre Luxembourg et Amsterdam.

AFP

Depuis 2012 et sa prise de fonction à la tête de Greenpeace International, Pascal Husting a bénéficié d'«une exemption», à en croire le communiqué de presse publié mardi par la branche luxembourgeoise de l'ONG écologique. En clair, le directeur avait l'accord et le soutien de la direction pour réaliser les trajets entre Luxembourg, où il réside, et Amsterdam, où sont basées ses équipes. Un arrangement qui permet au manager de bénéficier de deux vols mensuels entre les deux capitales européennes. Des trajets professionnels à l'origine de l'émission de 7,4 tonnes de Co² par an, selon les calculs du Daily Telegraph, à l'origine de ses révélations.

«Tout le monde est capable de comprendre combien il est difficile de combiner une position de leadership au niveau mondial et la vie de famille, indique Pascal Husting, dans un communiqué publié mardi. Je demande à tous nos soutiens de le comprendre». Comme il l'avait annoncé auprès de la presse britannique, le dirigeant va donc mettre un terme à son arrangement à compter du mois de septembre et prendre le train pour relier Luxembourg à Amsterdam. Un trajet qui devrait lui prendre au moins six heures, contre 1h05 en vol direct. Un temps de trajet plus long mais plus en adéquation avec les valeurs défendues par Greenpeace, qui milite pour une limitation des émissions de gaz à effet de serre, tel que le CO².

(L'essentiel)

Ton opinion