Football: Metz à 8, arbitre menacé, match arrêté: le chaos à Saint-Symphorien

Publié

FootballMetz à 8, arbitre menacé, match arrêté: le chaos à Saint-Symphorien

Le match de L2 entre Metz et Guingamp a été interrompu par l'arbitre à la 56e minute de jeu lundi quelques secondes après l'irruption d'un spectateur sur la pelouse. À 8 contre 11, les Grenats ont finalement perdu 6-3.

Kiki Kouyaté fait partie des trois joueurs messins expulsés.

Kiki Kouyaté fait partie des trois joueurs messins expulsés.

Ambiance chaotique à Metz, où le match contre Guingamp a été interrompu pendant presque une demi-heure. Quelques secondes plus tôt, l'arbitre Pierre Gaillouste avait sorti un troisième carton rouge à l'encontre du Messin Danley Jean-Jacques, provoquant la colère du public mosellan déjà très remonté. Un spectateur a alors franchi la barrière et est allé s'adresser à l'arbitre, avant d'être rattrapé puis évacué par des stadiers.

M. Gaillouste a ensuite pris la direction des bancs de touche et a signifié aux délégués et aux entraîneurs qu'il interrompait le match car il considérait que la sécurité du corps arbitral n'était plus assurée.

Trois rouges, deux penaltys contre Metz

Avant cette interruption, la tension était déjà très palpable, notamment depuis l'exclusion très sévère du gardien Alexandre Oukidja juste avant la mi-temps. Le portier messin, sorti en larmes, avait touché involontairement Jérémy Livolant lors d'une sortie aérienne, écopant d'un carton rouge direct et provoquant un penalty qui avait permis à Guingamp d'égaliser (3-3) juste avant la pause. Plus tôt dans la rencontre, un premier pénalty avait déjà été sifflé contre les Grenats.

Si le match a finalement pu reprendre sans nouvel incident notable, les Grenats n'ont rien pu faire à 8 contre 11 et se sont inclinés 6-3.

(AFP)

Ton opinion

11 commentaires