Enquête – Le même tueur à Chevaline que sur l'A31?

Publié

EnquêteLe même tueur à Chevaline que sur l'A31?

Plusieurs similitudes entre le massacre d’une famille en Savoie cet été et l’assassinat d’un touriste belge sur l’A31 en juillet 2011 ont poussé les enquêteurs à explorer d’autres pistes.

Xavier Baligant a été tué avec un Schmidt Rubin K31, une arme de guerre très répandue chez les collectionneurs. Tout comme le Luger semi-automatique utilisé à Chevaline. (DR)

Xavier Baligant a été tué avec un Schmidt Rubin K31, une arme de guerre très répandue chez les collectionneurs. Tout comme le Luger semi-automatique utilisé à Chevaline. (DR)

5 septembre 2012: trois cadavres sont retrouvés à l’intérieur d’une voiture à Chevaline, en Savoie, le corps d’un cycliste git non loin de là. Tous ont été tués de plusieurs balles. 19 juillet 2011: le corps sans vie de Xavier Baligant, un touriste belge originaire de Nivelles, est découvert près des toilettes d’une aire de repos de l’A31, à Colombey-les-Belles. Lui aussi a été tué de plusieurs balles. Ses enfants de 2 et 4 ans dormaient tranquillement dans la voiture. Quel lien entre les deux affaires outre leur caractère mystérieux? L’arme. Pour l’A31, une arme très rare, un mousqueton de l’armée suisse en service entre 1933 et 1957. Pour Chevaline, un pistolet Luger semi-automatique utilisé… dans l’armée suisse jusqu’en 1949. Une arme également très répandue chez les collectionneurs.

Il n’en pas fallu plus aux enquêteurs de Nancy, chargés du meurtre de l’A31 pour se rapprocher de leurs homologues savoyards, rapporte The Sun. «Ce sont deux crimes particuliers, inexpliqués et il y a eu un recoupement qui s’est plutôt focalisé sur le mode opératoire. C’est un rapprochement classique dans le cas d’affaires irrésolues», a confié le procureur de la République de Nancy, à nos confrères du Républicain lorrain. Les magistrats concernés appellent toutefois à la prudence.

Reste que ces recoupements rejoignent l’hypothèse – étudiée par la police d’Annecy - d’une attaque perpétrée au hasard par un déséquilibré. Une hypothèse qui pourrait également expliquer le meurtre de Xavier Baligant. L’enquête piétine depuis plus d’un an et les enquêteurs semblaient résignés à l’idée que le Belge se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.

(MC/L'essentiel Online)

Ton opinion