Condamné à mort en Indonésie – Le Messin Serge Atlaoui sur le point d'être exécuté

Publié

Condamné à mort en IndonésieLe Messin Serge Atlaoui sur le point d'être exécuté

METZ/JAKARTA - Condamné à mort en 2007 pour trafic de drogue, Serge Atlaoui, originaire de Metz, risque de perdre la vie au cours des prochains jours en Indonésie.

Condamné à la peine capitale en 2007 pour trafic de drogue, le Messin Serge Atlaoui (50 ans) risque d’être exécuté dans les prochains jours en Indonésie, selon plusieurs médias dont France 3 Lorraine. Certains journaux locaux évoquent la date du 15 février 2015.

Ils se fondent sur le fait que l’Indonésie, après un moratoire instauré en 2008, a repris les exécutions depuis peu. Ainsi, le 18 janvier, cinq des six condamnés à mort pour trafic de drogue ont été exécutés. D’autre part, le président indonésien Joko Widodo, a rejeté fin janvier la demande de grâce formulée par le Mosellan d'origine et dix autres condamnés à mort. Autre signe inquiétant, les journaux indonésiens publieraient depuis plusieurs jours des listes de prochaines exécutions, dans lesquelles apparaîtrait systématiquement le nom de Serge Atlaoui.

Laurent Fabius en Indonésie

Originaire de Metz, ce dernier s’est installé en 2005 à Jakarta après avoir trouvé un poste d’ouvrier soudeur, non déclaré et rémunéré 2 000 euros la semaine. Il aurait découvert trop tard que l’entreprise dans laquelle il travaillait était en réalité une fabrique d’ecstasy. Interpellé et emprisonné, il a été jugé coupable et condamné à mort.

Annoncé en Indonésie les 10 et 11 février, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, pourrait profiter de son déplacement pour demander la suspension de l’exécution de la peine. De son côté, l’avocat de Serge Atlaoui devrait déposer dans les prochaines heures une demande de révision du procès de son client.

(L'essentiel)

Ton opinion