Tournoi de tennis – «Le Moselle Open tient à son ancrage local»

Publié

Tournoi de tennis«Le Moselle Open tient à son ancrage local»

Directeur du Moselle Open, Julien Boutter était, mercredi, l’invité du premier afterwork du Club Partenaires 3 frontières à Luxembourg. Objectif: créer des liens réels entre les forces vives de la Grande Région.

Née en 2010 pour créer du lien et donner un sens réel à la coopération transfrontalière, l’association Club Partenaires 3 frontières innove et a organisé, mercredi soir, à l’hôtel Le place d’Armes, à Luxembourg-Ville, son premier afterwork. «Politiquement, la coopération transfrontalière se limite souvent à des discours, nous voulons développer le relationnel, faire avancer les choses», explique Guy Keckhut, président de l’association.

Profitant de l’actualité de Roland-Garros et de celle à peine plus lointaine du dixième Moselle Open en septembre, le directeur du tournoi, Julien Boutter, est venu partager son histoire avec des représentants d’entreprises, d’associations, d’établissements d’enseignement public ou de privés sensibles à la coopération transfrontalière. Un public d’univers différents que le Club travaille à réunir. Le directeur du tournoi, crédité de la meilleure organisation et de la meilleure progression sur le circuit en 2012, a raconté des anecdotes sur sa carrière de joueur, sur la construction du Moselle Open, dont l’idée est venue d’une longue discussion à bâtons rompus entre deux amis, Julien Boutter et Yvon Gérard. Il a aussi répondu à des questions sur le cahier des charges imposé par l’ATP qui gère le circuit.

«Pour moi venir ici, participer à ces moments d’échanges, est important, car le tournoi a besoin de cet ancrage local. Cet ancrage est affectif et le tournoi est vraiment d’ici, du Grand Est», a insisté Julien Boutter. L’ancien joueur en profite aussi pour faire découvrir, à ceux qui ne le connaîtraient pas déjà, un Moselle Open en pleine croissance (passé de 1,5 million d’euros à 3 millions d’euros de budget en six ans) et qui soigne la dimension humaine. Dans les faits, le tournoi se conçoit réellement à l’échelle de la Grande Région comme le prouvent, par exemple, les bus mis en place depuis le Luxembourg ou l’Allemagne, pour permettre à des jeunes joueurs de tennis de venir assister au tournoi.

Nicolas Martin

Ton opinion