Culture au Luxembourg – Le Mudam fêtera ses 10 ans en 2016
Publié

Culture au LuxembourgLe Mudam fêtera ses 10 ans en 2016

LUXEMBOURG – Le musée luxembourgeois fêtera ses 10 ans les 2 et 3 juillet 2016 et proposera un programme varié tout au long de l’année.

Quatre projets monographiques rythmeront la vie du Mudam en 2016. L’Indonésienne Fiona Tan et son exposition «Geography of Time» (20 février – 28 août), composée d’une dizaine d’installations photo et vidéo, proposera une réflexion sur les liens qui se tissent entre les individus et l’espace. Le travail de Français Damien Deroubaix dans «Picasso et moi» (20 février – 29 mai) fera écho à une dizaine d’œuvres de Picasso, prêtées pour l’occasion. Bouleversé par «Guernica», l’artiste français exposera sa traduction du célèbre tableau, version gravure sur bois.

Du 2 juillet 2016 au 15 janvier 2017, le Belge Wim Delvoye dévoilera son «télescopage» entre l’art et la culture populaire. Le Flamand n’est pas un inconnu pour les visiteurs du Mudam puisqu’il est à l’origine de la chapelle présente de façon permanente dans le musée depuis 2006. À la fin de l’année, du 1er octobre au 1er mai 2017, l’Espagnole Cristina Lucas partagera sa vision des mécanismes du pouvoir. Seront ainsi projetés cinq entretiens d’acteurs de la société luxembourgeoise: un architecte, un journaliste, un juriste, un horloger et un homme politique mettront en lumière des notions philosophiques ayant trait à leur profession.

À noter qu’en parallèle, Sarah Oppenheimer proposera une nouvelle façon de voir le Grand Hall, avec des découpes et des raccourcis visuels, du 20 février au 29 mai. Durant ce même premier semestre 2016 sera également présenté le film de Donato Rotunno et Sylvie Blobher, «Dreams have a language». Certains visiteurs ont pu participer à l’élaboration de ce film en quittant le sol quelques secondes, soulevés par des filins, «le temps de repenser le monde».

En 10 ans, le musée a accueilli 750 000 visiteurs

(MC/L'essentiel)

Ton opinion