Musée au Luxembourg – Le Mudam souffre sur le plan financier

Publié

Musée au LuxembourgLe Mudam souffre sur le plan financier

LUXEMBOURG - En marge d'une conférence de presse présentant son programme 2015, la direction du Mudam a notamment fait le point sur sa situation financière.

La ministre de la Culture, Maggy Nagel (au centre) s'est montrée prudente sur la fusion entre le Mudam et le Casino d'art contemporain.

La ministre de la Culture, Maggy Nagel (au centre) s'est montrée prudente sur la fusion entre le Mudam et le Casino d'art contemporain.

L'essentiel

Avec près de 80 000 visiteurs estimés en 2014, et une augmentation de sa fréquentation de 12% par rapport à l'année passée, le musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean a pour la troisième année consécutive atteint ses objectifs. Voilà pour la partie émergée de l'iceberg. Financièrement parlant, le tableau est beaucoup moins reluisant.

Le directeur général, Enrico Lunghi, ne le cache pas. L'enveloppe de l'État réduite de 400 000 euros fait très mal aux comptes du musée pourtant à l'équilibre l'année dernière. «En 2013, nous avons réussi à apporter 20% de recettes propres sur un budget total de huit millions d'euros. C'est extraordinaire en Europe. Mais avec cette baisse de subvention, le budget 2014 sera très resserré», regrette-t-il. Conséquence directe, le volet acquisition a été largement réduit, ce qui équivaut à une «rupture de dynamique» pour le directeur général. Autre répercussion, le Mudam va tenter d'augmenter ses fonds propres en augmentant les tarifs d'entrée du musée, à compter du 1er janvier 2015. L'entrée régulière coûtera alors sept euros au lieu de cinq, le tarif réduit (pour les groupes et les moins de 26 ans) passant de trois à cinq euros. Une mesure plus symbolique qu'autre chose, «qui ne compensera pas la baisse de la subvention étatique».

Fusionner le Mudam et le Casino?

Suivant les coupes budgétaires dans le budget de la Culture, la possibilité d'une fusion entre le Mudam et le Casino d'art contemporain a même été évoquée, selon l'interprétation des 258 mesures d'économies dévoilées par le Premier ministre. Entre 200 000 et 300 000 euros seraient alors économisés chaque année. «Justement ce n'est qu'une interprétation. Cette mesure n'est pas à l'ordre du jour», a réagi Enrico Lunghi, qui se prononce de toute façon contre un tel projet. «Tant que les deux institutions fonctionnent, il n'y aucune raison de remettre quoi que ce soit en question. La fusion n'est pas une solution».

Présente lors de la conférence de presse, la ministre de la Culture Maggy Nagel (DP) s'est, elle, voulue prudente sans pour autant renier les nécessités d'économies du gouvernement. «Le Mudam et le Casino ont toujours bien travaillé ensemble. Nous devons trouver des synergies, avec par exemple, des rapprochements au niveau administratif. Mais cela concerne également les autres centres d'art contemporain».

(Thomas Holzer)

Les grandes expositions en 2015

«S'inventer autrement» de Sylvie Blocher, en place depuis le 8 novembre et jusqu'au 25 mai 2015, est une œuvre participative basée sur un tournage vidéo.

«Flux», de David Altmejd, du 7 mars au 31 mai 2015. Ce sculpteur canadien met en scène des créatures dans un univers nourri de son intérêt pour les sciences naturelles et l'architecture.

L'exposition «Eppur si muove» (du 4 juillet 2015 au 18 janvier 2016) sera le temps fort de l'année. Elle mettra en dialogue une quarantaine de pièces historiques du musée des Arts et Métiers de Paris et une centaine d’œuvres d'artistes contemporains.

Ton opinion