Fraude au Luxembourg – Le nombre de passagers RGTR contrôlés en baisse

Publié

Fraude au LuxembourgLe nombre de passagers RGTR contrôlés en baisse

LUXEMBOURG - Les contrôles de billets dans les bus RGTR ne sont pas plus nombreux, malgré une hausse des moyens entre 2014 et 2015.

En 2014, 17 479 voyageurs avaient été contrôlés. L’année suivante, ce chiffre baisse de 11,4%, passant à 15 485 passagers.

En 2014, 17 479 voyageurs avaient été contrôlés. L’année suivante, ce chiffre baisse de 11,4%, passant à 15 485 passagers.

Editpress/Alain Rischard

Entre 2014 et 2015, le budget alloué à la lutte contre la fraude dans les bus RGTR a plus que triplé, passant de 100 000 euros annuels à 320 000 euros. Une mesure annoncée dans le Paquet d’avenir, pour faire passer les fraudeurs à la caisse, à hauteur de 150 euros par amende. Toutefois, la hausse du budget n’a pas encore été amortie sur le terrain. Ainsi, en 2014, 17 479 voyageurs avaient été contrôlés. L’année suivante, ce chiffre baisse de 11,4%, passant à 15 485 passagers.

Quant au nombre d’infractions constatées, il est passé de 2 094 en 2014 à 1 764 l’année dernière, soit une diminution de 15,7%. Et un montant global des amendes qui a donc baissé de 314 100 euros à 264 600 euros. «Il y a eu plus de courses, de bus contrôlés en 2015 qu’en 2014, mais moins de passagers», explique une porte-parole du ministère. «L’an dernier, les contrôles se sont surtout faits dans le nord du pays, dans des zones plus rurales», avec moins de passagers par bus. Pour vérifier les titres de transport des passagers RGTR, onze contrôleurs des CFL sont mobilisés et passent des trains aux bus.

Les 330 lignes RGTR qui sillonnent le pays offrent quelque 800 courses quotidiennes en semaine. L’année dernière, ces bus ont accueilli en tout 46 millions de passagers. Ce qui fait un contrôle tous les 2 970 passagers en moyenne.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion