Publié

Covid au LuxembourgLe nombre de troisièmes doses de vaccin a explosé

LUXEMBOURG - Depuis la mi-septembre, les personnes les plus vulnérables peuvent bénéficier d'une troisième dose de vaccin. Beaucoup en ont profité la semaine passée.

Les troisièmes doses ont représenté plus de la moitié des injections de vaccin, la semaine passée, au Luxembourg.

Les troisièmes doses ont représenté plus de la moitié des injections de vaccin, la semaine passée, au Luxembourg.

AFP/Hauke-christian Dittrich

Tout au long de l'été, et lors des trois premières semaines de septembre, le nombre de troisièmes doses de vaccin anti-Covid administrées au Luxembourg est resté minime. Par exemple, le 21 septembre, neuf troisièmes doses ont été administrées, contre 547 premières et 793 deuxième injections.

Or, la semaine dernière, les chiffres de cette troisième dose ont explosé selon les données publiées par le gouvernement. Sur cinq jours, 4 011 injections supplémentaires ont été effectuées. Alors que, dans le même temps, 1 456 premières doses et 2 291 deuxièmes doses ont été injectées. Sur les cinq jours, les troisièmes doses représentent donc 51,7% de l'ensemble des 7 758 vaccins distribués.

Dose «booster»

Une évolution correspondant, d'une part, à un ralentissement du rythme de vaccination. Avec désormais plus de 63% de la population totale bénéficiant d'une couverture vaccinale complète, il reste moins de monde à vacciner. D'autre part, le ministère de la Santé avait annoncé, à la mi-septembre, une dose de vaccin complémentaire pour les personnes déjà vaccinées mais âgées de plus de 75 ans, vivant en structure d'hébergement ou dialysées.

Une décision qui répondait aux recommandations du Conseil supérieur des maladies infectieuses, favorable à cette dose «booster» pour les personnes les plus fragiles. Les premières invitations pour cette troisième dose devaient être envoyées à partir du 17 septembre, et les équipes mobiles de vaccination de la Direction de la santé devaient aussi prendre la route pour aller à la rencontre des résidents de structures d'hébergement.

(jw/L'essentiel)

Ton opinion