Froid polaire – Le nord de l'Allemagne bloqué par la neige

Publié

Froid polaireLe nord de l'Allemagne bloqué par la neige

L'Europe continuait dimanche à subir une vague de froid polaire accompagnée de chutes de neige qui clouent les avions au sol et bloquent des axes routiers, en particulier en Allemagne.

Plusieurs villages se trouvaient coupés du monde dans le nord de l'Allemagne, où le trafic routier et ferroviaire était quasiment paralysé par de fortes chutes de neige et des congères pouvant atteindre deux mètres.

Le trafic aérien demeurait également perturbé dans de nombreuses régions allemandes, en particulier à l'aéroport de Francfort, où 91 vols ont été annulés dimanche après-midi, après 255 la veille selon un porte-parole de l'aéroport.

Toutes les communes de l'île de Fehmarn, sur la mer Baltique, "sont plus ou moins livrées à elles-mêmes", a indiqué la police de Lübeck, au nord de l'Allemagne.

Les écoles seront fermées lundi dans l'État régional du Mecklembourg-Poméranie occidentale (nord-est), où plus de 30 voyageurs ont dû être évacués de trains régionaux qui se trouvaient bloqués par des congères.

160 automobilistes bloqués jusqu'à dix heures samedi

Dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 160 automobilistes étaient restés bloqués jusqu'à dix heures dans leurs véhicules sur une autoroute de cette région avant d'être pris en charge par les Services techniques de secours. Toute l'Allemagne était recouverte de neige, en particulier le nord et l'est.

Berlin croulait sous 27 cm de neige, et Hambourg sous 12 cm, selon les services météorologiques. En Suisse, les vols ont repris vers midi à l'aéroport international de Genève, qui avait été fermé en raison d'importantes chutes de neige bloquant des milliers de passagers dans l'aérogare. Dans l'ouest de la France, les routes étaient difficilement praticables et quelques bâtiments agricoles se sont effondrés sous le poids de la neige tombée en abondance.

Plusieurs régions commençaient à manquer de sel pour traiter les routes, d'autres l'utilisaient avec parcimonie, en attendant des livraisons de l'étranger.
La Grande-Bretagne a elle aussi connu de nouvelles chutes de neige dans la nuit de samedi à dimanche, mais moins importantes que prévues. Les principaux aéroports étaient ouverts dimanche mais le trafic aérien restait perturbé, avec des retards prévus et quelques annulations. Eurostar continuait à assurer deux trains sur trois.

Un "billet du sel" aux Pays-Bas

Au moins 26 personnes sont mortes en Grande-Bretagne, selon les médias, depuis le début de la vague de froid, la pire qu'ait connu ce pays depuis 30 ans.

Aux Pays-Bas, les services de la météo ont mis en garde contre les risques de verglas sur les routes. Les chemins de fer ont lancé un "billet du sel", soit une réduction de 40% aux voyageurs pour les trois prochains jours, alors qu'une pénurie de sel pour dégivrer les routes menace. En Belgique, le transport aérien n'était que faiblement perturbé dimanche, avec seulement quelques faibles chutes de neige.

Sur les autoroutes, de nombreux accidents dus au verglas ont eu lieu durant la nuit en Flandre, dans le nord, la plupart sans gravité. Les États-Unis subissaient également une vague de froid polaire, accompagnée samedi de chutes de neige inhabituelles dans les États du sud, plongeant notamment la Floride sous des températures historiquement basses.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion