En Belgique – Le nouveau ministre de la Mobilité est connu

Publié

En BelgiqueLe nouveau ministre de la Mobilité est connu

Un nouveau ministre belge des Transports et de la Mobilité, François Bellot, a été désigné dimanche pour remplacer la libérale francophone Jacqueline Galant.

Francois Bellot, à gauche, nommé dimanche ministre de la Mobilité et des Transports au sein du gouvernement fédéral belge.

Francois Bellot, à gauche, nommé dimanche ministre de la Mobilité et des Transports au sein du gouvernement fédéral belge.

AFP/Filip de Smet

M. Bellot, un francophone également d'obédience libéral, sera reçu lundi matin en audience par le roi Philippe pour sa prestation de serment, précise un communiqué du Palais royal. Député wallon et bourgmestre (maire) de Rochefort (sud-est), François Bellot, 62 ans, est un spécialiste des transports, ingénieur civil de formation et énarque, qui a été choisi pour ses compétences en matière ferroviaire et de gestion des entreprises publiques, selon son parti, le Mouvement réformateur (MR).

Il a promis de restaurer «la sérénité, le calme et la confiance», avec comme priorité le rétablissement d'un fonctionnement normal à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, dévasté par un double attentat suicide le 22 mars.

«Déficiences graves»

Politicien discret et homme de dossier, au profil d'expert, sa personnalité tranche avec celle de la ministre qu'il remplace. Mme Galant avait été contrainte à la démission vendredi après avoir été accusée d'avoir négligé des rapports pointant les «défaillances graves» en matière de sécurité dans les aéroports de Belgique. Après deux jours de tension, le Premier ministre Charles Michel avait dû se résoudre à se séparer de sa ministre qu'il avait jusqu'ici soutenue malgré les accusations d'incompétence qui la visait depuis l'entrée en fonction du gouvernement en octobre 2014.

Moins d'un mois après les attentats, la position de Mme Galant était devenue intenable après qu'elle eut nié avoir reçu en 2015 un rapport de la Commission européenne soulignant des défaillances en matières de sécurité dans les aéroport belges. Le rapport de la Commission jugeait notamment la Belgique «non conforme» dans ce domaine, pointant des «déficiences graves».

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion