Inauguration à Luxembourg – Le nouveau stade a pris vie lors d'un test

Publié

Inauguration à LuxembourgLe nouveau stade a pris vie lors d'un test

LUXEMBOURG - La Fédération luxembourgeoise de football a organisé ce mercredi soir un test grandeur nature au Stade de Luxembourg où deux équipes de jeunes se sont affrontées.

Les enceintes crachent l’hymne de l’UEFA, les lumières s’allument frénétiquement et deux équipes rentrent en file indienne sous les applaudissements d’un peu plus d’un millier de spectateurs. Mercredi soir, le Stade de Luxembourg prenait pour la première fois vie à l’occasion d’une soirée test organisée par la Fédération luxembourgeoise de football (FLF). Au menu, un match de deux fois 25 minutes entre des jeunes de 13 à 15 ans appartenant à l’académie des Lions rouges. «Ce soir, tout se déroule comme si on jouait un match officiel, résume Paul Philipp, le président de la Fédération. C’est un test important pour voir ce qui se passe sur le terrain mais surtout à l’extérieur».

Toutes les entrées sont occupées par des membres de la sécurité, les buvettes répondent aux premières petites faims, le speaker teste son micro, les écrans géants affichent les compositions. Des feuilles de match sont même distribuées aux journalistes. Malgré les pluies torrentielles, la pelouse est impeccable. «Le gazon a réussi le test, le drainage est parfait», s’enthousiasme Paul Philipp.

Inauguration le 1er septembre

Après être arrivés dans le stade en bus, les joueurs sont entrés sur le terrain comme s’ils allaient disputer une rencontre internationale avec l'hymne luxembourgeois pour les galvaniser. L’histoire retiendra que c’est le jeune Gil Neves, le plus jeune joueur sur la pelouse du haut de ses 13 ans, qui a inscrit le premier but au nouveau stade. «C’est vraiment un sentiment incroyable, je n’ai jamais joué sur une pelouse aussi belle», raconte avec les yeux qui brillent le joueur du FC Syra Mensdorf. Son but a néanmoins eu du mal à être pris en compte par le tableau d’affichage qui s’est mis à afficher subitement des logos de FLF dans tous les sens.

Un dysfonctionnement réglé avant le but suivant d’un match qui s’est terminé sur le score de 4-2. Voilà peut-être le genre de petits accrocs que la FLF évoquera avec l’UEFA lors d’un débriefing demain (jeudi) matin. «On a déjà eu une réunion cet après-midi (mercredi) avec des retours très positifs de l’UEFA, souligne Paul Philipp. Demain (jeudi), ils auront peut-être quelques demandes mais ce ne sera pas rédhibitoire. Ils nous ont accompagnés du début à la fin pour que le stade soit conforme à leurs normes». De bon augure pour l’inauguration officielle qui devrait avoir lieu le 1er septembre lors du match de qualification pour le Mondial 2022 contre l’Azerbaïdjan.

(Nicolas Grellier/ L'essentiel )

Ton opinion