Etude GfK – Le paiement par mobile ne fait pas encore l'unanimité
Publié

Étude GfKLe paiement par mobile ne fait pas encore l'unanimité

La démocratisation du paiement par mobile n'est pas encore actée dans le monde, estime une étude de l'institut GfK. Seulement 5% des transactions s’opèrent par smartphones.

L'appareil mobile Ara de Yezz, présenté au Mobile World Congress de Barcelone, le 3 mars dernier, aux côtés d'autres appareils favorisant le paiement NFC.

L'appareil mobile Ara de Yezz, présenté au Mobile World Congress de Barcelone, le 3 mars dernier, aux côtés d'autres appareils favorisant le paiement NFC.

AFP

Bien que 71% des consommateurs ont un accès Internet sur smartphone, seulement 5% des transactions mondiales sont effectuées avec un appareil mobile, révèle une étude de l'institut GfK qui a été conduite dans 17 pays (dont l'Allemagne et la France) auprès de 17 000 consommateurs. L'argent liquide et les cartes de crédit sont encore majoritairement utilisés comme moyen de paiement, explique le rapport. Les utilisateurs se disent pourtant intéressés par les transactions mobiles, «à condition que deux barrières soient levées pour favoriser l'adoption massive de ce nouveau protocole: la confiance et la technologie».

Seulement un quart des sondés estiment que les paiements par mobile sont 100% sécurisés, principalement les jeunes consommateurs: un tiers des 18-34 ans évoquent la fiabilité des appareils. Pour plus de la moitié des répondants, 57%, il y a un risque de vol de leurs données personnelles durant ces transactions. Quant à la perception de cette méthode, 42% des répondants estiment que le paiement par mobile est une tendance actuelle et non une nouvelle façon de payer. Enfin, au niveau de l'accessibilité: seulement un tiers des sondés estiment que le manque de matériel opérationnel dans les commerces est un frein à l'utilisation. Une requête bien plus élevée chez la «génération Y» (25-34 ans) et la «génération Z» (18-24 ans), plutôt intéressée par les nouvelles technologies.

Si les commerçants doivent permettre un peu plus à leurs clients d'utiliser le paiement mobile, les éditeurs d'applications ont également un rôle à jouer en convainquant les consommateurs de l'intérêt technique et sécuritaire, pas si évident, de la méthode NFC, plus rapide que les autres méthodes. En France en 2014, seuls 19,7% des points de vente étaient dotés de moyen de paiement sans contact.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Ton opinion