Voyage en Suisse – Le pape au pays de Calvin pour prêcher sa parole

Publié

Voyage en SuisseLe pape au pays de Calvin pour prêcher sa parole

Le souverain pontife effectue jeudi une visite à Genève, en Suisse, pour promouvoir l’œcuménisme. Il rencontrera des représentants des autres branches du christianisme.

Le pape se rend à Genève, la ville de Jean Calvin, l'un des pères du protestantisme.

Le pape se rend à Genève, la ville de Jean Calvin, l'un des pères du protestantisme.

AFP/Tiziana Fabi

Le pape catholique François est arrivé jeudi matin, à Genève, pour promouvoir le dialogue et l'unité avec ses «frères» protestants et orthodoxes, une priorité de son pontificat nourrie par les violences ciblant sans distinction des chrétiens dans certaines régions du monde. Dans l'avion qui le menait à Genève, le souverain pontife a évoqué «un voyage vers l'unité».

Le chef des 1,3 milliard de catholiques a accepté une invitation du Conseil œcuménique des Églises (COE), qui fête ses 70 ans et représente avec 350 églises membres quelque 500 millions de protestants et d'orthodoxes. À Genève, terre du théologien et réformateur français Jean Calvin, le pape embrassera donc au sein du COE la galaxie mondiale chrétienne actuelle, dont des luthériens, des anglicans ou encore l'importante mouvance évangélique. Pour Olav Fykse Tveit, un pasteur luthérien norvégien qui préside le COE, la venue du pape constitue «un espoir», car elle montre «que même des divisions et des conflits profonds peuvent être surmontés à travers le dialogue».

Certes, «il n'est pas difficile de trouver des sujets qui divisent toujours les chrétiens», comme des questions sur la sexualité, a-t-il expliqué. Mais «beaucoup de chrétiens, qu’ils soient catholiques ou non, le voient comme une voix forte qui exprime ce que nous voulons dire», a-t-il souligné. Le rapprochement entre chrétiens est inscrit dans les préoccupations de l'Église catholique depuis son fameux concile Vatican II (1962-1965), qui avait notamment renoncé à proclamer l'Église catholique comme seule détentrice de la façon de vivre le christianisme. Une goutte d'eau dans une histoire bi-millénaire marquée par des schismes, de sanglantes guerres de religions en Europe et des haines tenaces.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion