Baromètre politique – Le parquet voit rouge à cause d'un sondage

Publié

Baromètre politiqueLe parquet voit rouge à cause d'un sondage

LUXEMBOURG – Le sondage politique publié par le «Wort» et «RTL» a vraisemblablement enfreint une loi électorale. Le parquet a décidé l’ouverture d’une enquête.

L’article 97 de la loi électorale luxembourgeoise est formel: «Pendant le mois qui précède le jour des élections européennes, législatives et communales ainsi que pendant le déroulement de celles-ci, la publication, la diffusion et le commentaire de tout sondage d’opinion ayant un rapport direct ou indirect avec ces élections, par quelque moyen que ce soit, sont interdits. Ceux qui ont contrevenu aux dispositions du présent alinéa sont punis d’un emprisonnement de huit jours à un mois et d’une amende de 500 à 12 500 euros».

Le sondage publié lundi par Luxemburger Wort et RTL enjambe cette disposition en publiant la cote de sympathie et de compétence qu’inspirent des ministres luxembourgeois en poste mais aussi des leaders politiques. Parmi eux, des candidats pour les communales du 9 octobre prochain, et c’est ici que la loi n’est pas respectée concernant notament Alex Bodry, député-maire de Dudelange et président du LSAP, Xavier Bettel député DP et échevin de Luxembourg, Michel Wolter, CSV et bourgmestre de Bascharage, et Claude Meisch, DP et bourgmestre de Differdange. Contacté par L’essentiel Online, le porte-parole du parquet a confirmé que ce dernier examinait l’ouverture d’une enquête.

Contacté par L'essentiel Online Claude Meisch estime que: «Personnellement le sondage ne me pose pas de soucis, mais quand même, nous avons une loi qui interdit la publication de ce genre d'enquête à proximité des élections. Donc j'estime que ce n'était pas très en règle».

cm/L'essentiel Online

Le sondage laissé sur les sites

Suite à la publication de l’article sur «L’essentiel Online» le parquet a déclaré par un communiqué de presse que les faits constatés font l’objet d’une enquête. Malgré cette communication, les articles faisant mention des résultats du sondage n'ont pas été retirés des sites incriminés. L’enquête a également été diffusée dans les organes de presse du groupe Saint-Paul et sur les ondes audiovisuelles de RTL.

Ton opinion