Le patron de France se rebelle

Publié

Le patron de France se rebelle

Le patron de France Télévisions
Patrick de Carolis s’est opposé au président Sarkozy sur la réforme de l’audiovisuel public.

Le chef de l’État, qui a présenté le 25 juin une réforme visant à supprimer la publicité sur la télévision publique, a justifié ce choix par la nécessité d’améliorer la qualité des programmes, selon lui trop proches de ceux des chaînes privées.

La réforme de l’audiovisuel, prévoyant aussi la nomination du président de France Télévisions (qui regroupe les 5chaînes de télé publique) par le gouvernement, a suscité des critiques de l’opposition et de nombreux médias, qui ont accusé le chef de l’État de vouloir contrôler la télévision publique.

«Je ne suis pas d’accord» avec le président Sarkozy», a déclaré M. de Carolis sur la radio RTL. «Je le lui ai dit d’ailleurs, on s’est expliqués très franchement».

«Lorsqu’on dit qu’il n’y a pas de différence entre la télévision de service public et les télévisions privées, je trouve cela faux, je trouve cela stupide, et je trouve cela profondément injuste», a-t-il ajouté.

M. de Carolis a également critiqué les mesures annoncées par le président pour compenser la perte de ressources liées à la suppression de la publicité, prévoyant une taxe de 0,9% sur les opérateurs de téléphonie et d’Internet. «Aujourd’hui, le compte n’y est pas, nous n’avons pas les moyens de nos ambitions».

Ton opinion