Politique en France - Le Pen et Zemmour pourront se présenter
Publié

Politique en FranceLe Pen et Zemmour pourront se présenter

Les candidats d'extrême droite à la présidentielle Marine Le Pen et Éric Zemmour ont obtenu les 500 parrainages d'élus nécessaires pour se présenter à ce scrutin, ainsi que le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

French far-right party Reconquete! presidential candidate Eric Zemmour and French far-right Rassemblement National (RN) party presidential candidate Marine Le Pen pass each other as they present their economic campaign programs to the French employers' association Medef in Paris on February 21, 2022. (Photo by Eric PIERMONT / AFP)

Marine Le Pen et Éric Zemmour ont obtenu leurs 500 parrainages.

AFP

Éric Zemmour comptait mardi 620 parrainages, Nicolas Dupont-Aignan 532, et Marine Le Pen 503, selon la liste publiée par l'institution sur son site. Les prétendants à l’Élysée ont jusqu'à vendredi 18H00 pour transmettre leurs précieux sésames au Conseil constitutionnel, qui devra ensuite encore vérifier que les parrainages proviennent d'au moins 30 départements différents.

Les trois candidats rejoignent ainsi les huit autres prétendants ayant déjà obtenu les signatures nécessaires pour être formellement sur la ligne de départ lors du premier tour le 10 avril.

«Pas automatiquement synonyme de soutien politique»

Jean Castex, Premier ministre

La candidate LR Valérie Pécresse caracole en tête avec 2 457 paraphes, suivie par le président Emmanuel Macron, qui doit toujours formaliser sa candidature d'ici vendredi, avec 1 785 parrainages, puis la socialiste Anne Hidalgo (1 318), le candidat LFI Jean-Luc Mélenchon (808), l'écologiste Yannick Jadot (669), le communiste Fabien Roussel (613), le député Jean Lassalle (602) et la candidate de Lutte ouvrière Nathalie Arthaud (568).

Parmi les candidats ne disposant pas encore des 500 signatures, Christiane Taubira en comptait 181 mardi. Le président du MoDem François Bayrou, un proche allié du président sortant Emmanuel Macron, avait annoncé dimanche qu'il accorderait son parrainage à Marine Le Pen, au nom de la démocratie. Le Premier ministre Jean Castex avait appelé mardi dernier les élus à «apporter leurs parrainages» aux candidats à la présidentielle, en soulignant qu'une telle démarche «n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique».

(AFP)

Ton opinion

23 commentaires