Erreur de pilotage: Le périple de ce pigeon voyageur ne s’est pas passé comme prévu

Publié

Erreur de pilotageLe périple de ce pigeon voyageur ne s’est pas passé comme prévu

Bob devait effectuer un trajet d’environ 600 kilomètres au Royaume-Uni. Mais il s’est retrouvé à 6400 kilomètres de chez lui… aux États-Unis.

Bob était émacié mais en bonne santé quand il a été recueilli.

Bob était émacié mais en bonne santé quand il a été recueilli.

Refuge du comté de Monroe

Pigeon voyageur chevronné, Bob a décollé de Guernsey (îles Anglo-Normandes) il y a trois semaines pour un périple de 644 kilomètres qui devait le faire atterrir chez lui, à Gateshead (nord-est de l’Angleterre). L’épopée de l’oiseau était censée durer environ 10 heures, mais rien ne s’est passé comme prévu. En effet, le malheureux volatile s’est retrouvé… aux États-Unis, à 6400 kilomètres de son domicile. Alan Todd, propriétaire de Bob, pense que son petit compagnon a pris une mauvaise direction et s’est posé sur un navire qui traversait l’Atlantique.

«Il n’aurait pas pu voler sur toute cette distance. Je pense qu’il a sauté sur un bateau. Il était couvert d’essence. C’était peut-être un pétrolier», explique-t-il à la BBC. Le pigeon voyageur, qui vaut plus de 1100 euros, a été confié à un refuge de Monroeville, en Alabama. D’après le personnel, l’animal «a l’air plutôt en forme» même s’il est émacié. Un vétérinaire s’est assuré de son état de santé. Alan Todd, qui a pu voir son oiseau via webcam, a l’intention de se rendre aux États-Unis pour le ramener à la maison.

«Ils s’occupent manifestement très bien de lui», a estimé le Britannique. C’est un retraité qui avait eu la surprise de découvrir l’oiseau désorienté chez lui à Mexia, mercredi dernier. Comme Bob portait des bagues distinctives, le personnel du refuge de Monroeville a mené sa petite enquête. Il a ainsi pu retrouver la fédération de propriétaires de pigeons voyageurs dont fait partie Alan Todd et entrer en contact avec celui-ci.

(joc)

Ton opinion

2 commentaires