Au Luxembourg – Le plan hospitalier a enfin été finalisé

Publié

Au LuxembourgLe plan hospitalier a enfin été finalisé

LUXEMBOURG - Le projet de loi sur l'organisation hospitalière du Luxembourg, déposé en 2016, est prêt pour être soumis au vote des députés, début février.

Le plan hospitalier répartit les tâches entre les quatre groupes hospitaliers du Luxembourg.

Le plan hospitalier répartit les tâches entre les quatre groupes hospitaliers du Luxembourg.

AFP

Enfin! Après des dizaines de réunions de commission hospitalière, quatre avis du conseil d'État et des mois de débats, le projet de plan hospitalier a été finalisé. Les députés ont adopté, ce mardi matin, leur rapport sur le projet de loi déposé en septembre 2016. Le texte est donc prêt et pourra être définitivement adopté par la Chambre des députés lors des séances plénières du 6 au 8 février. Et dire qu'à l'origine, la ministre de la Santé voulait le voir entrer en vigueur début 2017!

Pour mémoire, le texte organise la vie des hôpitaux au Luxembourg et apportera quelques changements concrets pour les patients du Luxembourg. Ainsi, le projet de loi organise la répartition des différents services entre les quatre hôpitaux du Luxembourg (Centre hospitalier de Luxembourg, Hôpitaux Robert-Schuman, Centre hospitalier Émile-Mayrisch et Centre hospitalier du Nord). Le nouveau plan hospitalier s'appuie en effet sur le principe du «pas tout partout» pour jouer sur la complémentarité entre les hôpitaux.

Le nombre de lits fixés

En outre, l'accent est mis sur le «virage ambulatoire» pour «moderniser le paysage hospitalier». L'objectif est de permettre aux patients qui le peuvent de séjourner le moins longtemps possible à l'hôpital, quand son état le permet. Ce sera au médecin de veiller à ce que la durée du séjour soit fixée dans l'intérêt du patient. Pour certaines opérations sans complications qui nécessitaient jusqu'ici une nuit à l'hôpital, le patient pourrait ainsi être de retour chez lui le jour même, avec les nouvelles règles.

Le nombre de lits hospitaliers est aussi fixé par le projet de plan hospitalier. Ainsi, un total de 3 107 lits peuvent être autorisés, dont 2 350 lits «aigus», pour les courts séjours, 670 lits de moyen séjour et 87 lits pour des séjours de longue durée. Enfin, le plan hospitalier réorganise la représentation des médecins et du personnel hospitalier.

Ton opinion