Concert à la Rockhal – Le plombier de Sheffield raconte ses coups durs

Publié

Concert à la RockhalLe plombier de Sheffield raconte ses coups durs

ESCH-BELVAL - Joe Cocker est de retour dans les bacs et sur scène avec son nouvel opus, «Hard Knocks».

Le bluesman anglais Joe Cocker en est à son 21e album.

Le bluesman anglais Joe Cocker en est à son 21e album.

Avec sa voix et sa bouille de baroudeur, Joe Cocker aura demandé de l'aide à une foule de hippies et autres partisans de la paix, à Woodstock («With A Little Help From My Friends»), et fait se déshabiller les femmes du monde entier en leur permettant toutefois de garder leur chapeau («You Can Leave Your Hat On»). Il a aussi aidé un tas de couples paumés à faire des déclarations simples mais pertinentes («You Are So Beautiful»). Du chanteur sauvage et hirsute des années 70, Joe est passé gentleman respectable, remplaçant au passage le Bourbon par de l'eau gazeuse.

Celui que l'on surnomme affectueusement le plombier de Sheffield est de retour sur le devant de la scène avec un nouvel album, son 21e album studio, «Hard Knocks», qui se différencie de la plupart de ses autres disques, puisque celui-ci, à l'exception d'un seul morceau, ne contient que des originaux. L'as de la reprise ne s'est contenté que de revoir «I Hope», des Dixie Chicks. Pour le reste, il s'est entouré d'une bonne petite équipe (dont Josh Freese, ancien batteur de Devo). Celle-ci lui a écrit des chansons teintées de pop et de soul, qui rappelent les beaux jours d'«Unchain My Heart».

Joe Cocker, samedi, 20 h 30, à la Rockhal. Prix: 50/62 euros. Support: Funky P Society.

Ton opinion