Loi au Luxembourg – Le port d’armes civiles sera mieux contrôlé
Publié

Loi au LuxembourgLe port d’armes civiles sera mieux contrôlé

LUXEMBOURG – Un projet de loi entend réglementer l’acquisition, le transport et le stockage d’armes civiles, pour limiter les risques et les dérives.

Plus de 82 000 armes circulent actuellement de manière légale.

Plus de 82 000 armes circulent actuellement de manière légale.

AFP

La législation sur le port d’armes va subir «une refonte complète». C’est ce qui est indiqué dans un projet de loi qui suit actuellement son cours législatif. Transcrivant une directive européenne, le texte actualise la loi de 1983 pour «réglementer l’acquisition, le transport et le stockage d’armes civiles», explique sa rapportrice, la députée Stéphanie Empain (Déi Gréng).

La loi va «définir qui peut détenir quelles armes civiles, et sous quelles conditions», reprend l’écologiste. Les armes semi-automatiques sont notamment dans le viseur car jugées trop dangereuses. Bien sûr, le nouveau texte doit lutter contre toute forme d’utilisation abusive, qu’il s’agisse de fins criminelles ou terroristes. La directive européenne a d’ailleurs été rédigée suite à la vague d’attentats qui a frappé l’Europe à partir de janvier 2015. À noter aussi la création d’un système national de neutralisation des armes à feu.

Plus de 80 000 armes enregistrées

Les usages militaires n’étant pas concernés par la loi, cette dernière s’intéresse aux chasseurs, aux amateurs de tir sportif ou encore aux collectionneurs. Pour les acquéreurs, une attestation médicale sera systématiquement demandée, sauf pour les renouvellements. Le port, le transport ou encore la manipulation d’armes et de munitions sont désormais proscrits pour toute personne présentant une alcoolémie de 0,5 gramme par litre de sang, soit le même taux que pour prendre le volant.

Au total, 82 249 armes étaient enregistrées le 15 juillet au Luxembourg, d’après le ministère de la Justice. Parmi elles, 32 610 carabines, 21 951 pistolets, 16 255 fusils et 11 433 revolvers. De nombreuses armes circulent aussi de manière illégale. La police indique avoir enregistré 231 affaires pénales l’an dernier puis 159 lors des six premiers mois de l’année, pour des saisies de respectivement 412 et 387 armes.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion