Dan da Mota – «Le Portugal est plus fort sans Ronaldo»

Publié

Dan da Mota«Le Portugal est plus fort sans Ronaldo»

Le match Portugal-Luxembourg de mardi sera à nouveau un moment très spécial pour l'attaquant des Roude Léiwen, Dan da Mota.

Dan da Mota avait ouvert le score au match aller. (editpress)

Dan da Mota avait ouvert le score au match aller. (editpress)

L'essentiel: Lors du match aller perdu 1-2, c'est vous qui aviez ouvert le score. Que s'était-il passé dans votre tête à ce moment-là?

Da Mota: C'était une énorme émotion! Ouvrir le score contre son pays d'origine, c'est vraiment quelque chose. Tout le stade a fêté le but, et cela même s'il y avait beaucoup de Portugais. Je ne sais pas s'ils se sont rendu compte que c'est le Luxembourg qui avait marqué (rires).

Quels sont vos liens avec le Portugal?

Il y a toute ma famille là-bas, sauf mon père et ma mère.

Serez-vous soutenu par certains membres de votre famille, mardi, à Coimbra?

Il y a trois ou quatre membres de ma famille qui devraient venir au match. Mais j'attends encore confirmation, c'est tout de même à trois heures de route de chez eux. J'espère qu'ils pourront être présents.

Jouer au Portugal, ce sera encore plus fort pour vous que de recevoir la Seleção au Luxembourg?

J'ai déjà joué il y a deux ans en amical en Algarve. C'est vrai que c'est particulier. En tout cas, si nous ouvrons à nouveau le score devant le public portugais, je pense que pour moi l'émotion sera encore plus forte qu'à l'aller.

Le Portugal va jouer sans plusieurs de ses stars, êtes-vous déçu?

Non, cela ne me gêne pas du tout. Qu'il y ait les stars ou pas, nous devons faire notre travail. Qu'il y ait Ronaldo ou pas, cela n'a aucune importance pour moi.

Pensez-vous que ce Portugal décimé et démobilisé sera moins fort que prévu?

Non, bien au contraire. Les joueurs qui ont été appelés ont tout à prouver et vont jouer le coup à fond. De plus, j'ai toujours dit que le Portugal était plus fort sans Ronaldo. Quand il n'est pas là, l'équipe ne peut pas jouer que pour lui et on ne peut pas savoir d'où viendra le danger.

Votre objectif mardi?

Toujours le même, c'est à dire aller chercher des points. Nous devons finir cette campagne en beauté.

Recueilli par notre envoyé spécial à Coimbra, Philippe di Filippo.

Ton opinion