Mise en garde – Le Portugal est trop lent face à la corruption
Publié

Mise en gardeLe Portugal est trop lent face à la corruption

Le Conseil de l'Europe a appelé Lisbonne à «accélérer les réformes» en matière de lutte contre la corruption de ses parlementaires et magistrats.

Une réforme a été lancée en 2016 au Portugal mais, selon les experts anticorruption, plusieurs projets de loi élaborés dans ce cadre demeurent à un stade «peu avancé».

Une réforme a été lancée en 2016 au Portugal mais, selon les experts anticorruption, plusieurs projets de loi élaborés dans ce cadre demeurent à un stade «peu avancé».

Le groupe d'experts anticorruption du Conseil de l'Europe (Greco) invite les autorités portugaises à établir «les principes et normes de conduite applicables» des parlementaires. Une réforme a été lancée en 2016 au Portugal pour renforcer «la transparence dans l'exercice de fonctions publiques» mais, selon les experts anticorruption, plusieurs projets de loi élaborés dans ce cadre demeurent à un stade «peu avancé».

Des sanctions appropriées doivent être «introduites et appliquées dans les faits» en cas de conflit d'intérêts et «les mécanismes de contrôle» renforcés, notamment en ce qui concerne les déclarations de patrimoine, estiment-ils. Évoquant les mesures à prendre pour assurer l'intégrité des magistrats, les experts appellent Lisbonne à revoir le mode de nomination des juges de cours d'appel et de la Cour suprême en impliquant davantage leurs pairs dans les présélections.

Le Portugal se classe au 29e rang sur 180 pays, selon l'indice de perception de la corruption (2017) publié par Transparency International.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion