Enquête au Luxembourg – Le Portugal et l'Italie désertés par les résidents

Publié

Enquête au LuxembourgLe Portugal et l'Italie désertés par les résidents

LUXEMBOURG - Seuls 8% des résidents ont pu s'offrir une escapade au printemps dernier, contre 43% habituellement. Les virées vers le Portugal ou l'Italie se sont effondrées.

Le Luxembourg a été, pour la première fois depuis que l’enquête existe (1997), la destination la plus fréquentée par les résidents, d’avril à juin 2020.

Le Luxembourg a été, pour la première fois depuis que l’enquête existe (1997), la destination la plus fréquentée par les résidents, d’avril à juin 2020.

Pixabay

Le confinement au Luxembourg, entré en vigueur le 16 mars, a eu un impact fort sur les habitudes des résidents en matière de voyages. Une évidence qui se traduit en chiffres. Le Statec, c'est simple, a constaté «une chute spectaculaire» de 85% des voyages de loisirs et de près de 90% des voyages d’affaires au 2e trimestre 2020 au Grand-Duché.

Traditionnellement ces dernières années, près d'un résident sur deux (43%) avait l'habitude de profiter des vacances au printemps, des jours fériés ou des premiers week-ends ensoleillés pour s'évader un peu, ne serait-ce qu'un jour ou deux. Mais en 2020, de fait, ils n'ont été que 8% à en profiter entre mars et juin. «Seulement 3% des plus de 70 ans ont voyagé», précise encore le Statec.

Une chute de 88% vers le Portugal

Mais voyons le verre à moitié plein. Sur cette proportion de «voyageurs», beaucoup ont privilégié une escapade au Luxembourg! «Les excursions d’une journée à l’intérieur du pays ont doublé, glisse le Statec. Le Luxembourg est ainsi,
et pour la première fois depuis que l’enquête existe (1997), la destination la plus fréquentée d’avril à juin 2020». Plus globalement, ceux qui ont pu partir ont rarement dépassé les frontières de la Grande Région. À titre d'exemple, les voyages vers le Portugal ont chuté de 88%, ceux vers l'Italie de 94%, entre le printemps 2019 et le printemps 2020.

L'enquête indique aussi une hausse au printemps dernier des visites (avec nuitées) faites à un proche qui vit au Luxembourg ou même en Belgique. «Ce résultat inattendu peut être la conséquence de la crise sanitaire et rendre compte des regroupements familiaux qui ont eu lieu au début de la période de restrictions», indique en substance le Statec.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

-78% de transport ferroviaire au Luxembourg

Le Covid-19 a également eu un impact important sur le transport ferroviaire. Par rapport au deuxième trimestre 2019, le nombre de passagers du rail a diminué d'au moins la moitié dans une grande majorité des États membres de l'UE en 2020, selon Eurostat. La plus forte baisse du nombre de voyageurs ferroviaires a été observée en Irlande (-94%, -11,7 millions de voyageurs), suivie de la France (-78%, -262,6 millions de voyageurs), de l'Espagne (-78%, -125,3 millions de voyageurs), du Luxembourg (-78%, -4,9 millions de voyageurs) et de l'Italie (-77%, -173,4 millions de voyageurs).

Ton opinion