Crise des réfugiés – Le Portugal veut accueillir «2 000 réfugiés» de plus

Publié

Crise des réfugiésLe Portugal veut accueillir «2 000 réfugiés» de plus

Le Premier ministre portugais en a fait l'annonce jeudi, ce qui porterait le nombre de réfugiés à 3 500 environ dans le pays.

Malgré la crise économique, les Portugais sont «disposés à faire des sacrifices» en faveur des réfugiés, selon le Premier ministre du pays.

Malgré la crise économique, les Portugais sont «disposés à faire des sacrifices» en faveur des réfugiés, selon le Premier ministre du pays.

«Nous n'avons aucune objection à accueillir 2 000 réfugiés de plus, voire davantage si c'est nécessaire», en plus des 1 500 prévus dans le cadre d'un précédent accord, a annoncé le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho. «J'espère que nous arriverons rapidement à un accord» au niveau de l'Union européenne pour accueillir les réfugiés «dignement et dans de bonnes conditions de sécurité», a-t-il ajouté.

M. Passos Coelho s'exprimait lors d'un débat radiophonique avec le socialiste Antonio Costa, son rival pour les élections législatives du 4 octobre. «Je ne pense pas que la solution soit d'ordre militaire» car une intervention «ne peut qu'aggraver la situation», a estimé le chef de l'exécutif, sans toutefois écarter totalement cette option.

Des «sacrifices»

Le nombre de réfugiés supplémentaires que M. Passos Coelho propose d'accueillir est inférieur aux 3 074 migrants que la Commission européenne voudrait voir pris en charge par Lisbonne, sur un total de 120 000 se trouvant actuellement en Italie, en Grèce et en Hongrie.

«Nous sommes disposés à faire des sacrifices, mais sans remettre en cause l'effort de récupération économique et financière que nous sommes en train de faire», avait expliqué début septembre le ministre portugais des Affaires étrangères, Rui Machete. Le Portugal avait dû, en échange d'un plan d'aide internationale de 78 milliards d'euros, mettre en œuvre un sévère plan de rigueur dont le pays est sorti en mai 2014.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion