Attaque en Israël  – Le Premier ministre donne à l’armée une «liberté totale» pour agir 

Publié

Attaque en Israël Le Premier ministre donne à l’armée une «liberté totale» pour agir 

Naftali Bennett a donné aux forces de sécurité une «liberté d’action totale» pour «vaincre la terreur», après une attaque meurtrière perpétrée jeudi par un Palestinien à Tel-Aviv. 

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’est exprimé vendredi au lendemain d’une attaque qui a provoqué la mort de deux Israéliens à Tel-Aviv. 

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’est exprimé vendredi au lendemain d’une attaque qui a provoqué la mort de deux Israéliens à Tel-Aviv. 

REUTERS

«Nous donnons une liberté d’action totale à l’armée, au Shin Beth (renseignement intérieur) et à toutes les forces de sécurité afin de vaincre la terreur. Il n’y a pas, et il n’y aura pas, de limites à cette guerre», a déclaré vendredi le Premier ministre israélien Naftali Bennett lors d’un point de presse aux côtés du ministre de la Défense Benny Gantz.

«Israël est le pays le plus puissant de la région. Nos ennemis le savent. Les forces armées et les autres agences de sécurité vont utiliser toutes les capacités défensives et offensives nécessaires afin de juguler cette vague de terrorisme», a dit Benny Gantz. 

Récentes attaques

Depuis le 22 mars, Israël a été frappé par quatre attaques, deux menées par des Arabes israéliens liés à l’organisation jihadiste État islamique, et deux par des Palestiniens originaires de Jénine, secteur du nord de la Cisjordanie occupée, considéré comme un bastion des factions armées palestiniennes.

Dans la dernière attaque en date, jeudi soir, un Palestinien a ouvert le feu en plein centre de la métropole Tel-Aviv tuant deux Israéliens et en blessant plusieurs autres. Dans la foulée, les forces de sécurité ont mené une chasse à l’homme toute la nuit et abattu l’assaillant vendredi matin à l’issue d’échanges de tirs, selon la police.

Le chef du gouvernement israélien montre aussi une certaine fermeté après que sa coalition hétéroclite a perdu, cette semaine, sa majorité. Une députée de droit radicale a en effet fait défection pour se rapprocher de l'opposition.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires