Japon – Le Premier ministre s'en va

Publié

JaponLe Premier ministre s'en va

Après moins de neuf mois au pouvoir, le Premier ministre japonais de centre gauche Yukio Hatoyama a
annoncé, mercredi, sa démission.

Il s’agit du quatrième chef de gouvernement à interrompre son mandat en moins de quatre ans au Japon. L’actuel vice-Premier ministre et ministre des Finances, Naoto Kan, 63 ans, s’est immédiatement porté candidat pour lui succéder, dès vendredi, à la tête du Parti Démocrate du Japon (PDJ), étape obligée pour devenir Premier ministre. «Naoto Kan est un proche collaborateur et je lui ai dit de persévérer», a déclaré le chef du gouvernement.

Après avoir résisté pendant plusieurs jours à une pression de plus en plus forte, alimentée par des sondages calamiteux, M. Hatoyama, 63 ans, a accepté de s’effacer, à quelques semaines des élections sénatoriales fixées au 11 juillet. Devant les principaux responsables du PDJ, le Premier ministre a annoncé qu’il avait demandé la démission du secrétaire général et numéro deux du parti, le tout-puissant Ichiro Ozawa, inquiété à plusieurs reprises par la justice pour financement occulte.

«Le travail du gouvernement n’a pas été bien compris du public. Nous avons perdu son écoute», a-t-il dit la mine grave, les larmes aux yeux. Il a cité deux raisons à son départ: le fiasco du déménagement de la base aérienne de Futenma sur l’île d’Okinawa et les scandales financiers qui ont éclaboussé son entourage. M.Hatoyama, héritier d’une riche dynastie politico-industrielle, était arrivé au pouvoir avec de grandes ambitions...

Ton opinion