A Luxembourg – Le premier radar feu rouge actif dès ce vendredi
Publié

À LuxembourgLe premier radar feu rouge actif dès ce vendredi

LUXEMBOURG - Le premier radar feu rouge au Grand-Duché, en phase de test à la place de l'Étoile, va flasher «pour de vrai» à partir de ce vendredi.

Un essai transformé. Le premier radar feu rouge au Luxembourg, installé depuis octobre 2020 et en phase de test à la place de l'Étoile à Luxembourg-Ville, sera mis en service à partir de ce vendredi, indique ce lundi le ministère de la Mobilité dans un communiqué. «En effet, ce croisement est particulièrement sensible vu le passage régulier du tram», souligne-t-il. Flashant par derrière, le radar permet de contrôler simultanément l'excès de vitesse (limite à 50 km/h) et le fait de brûler un feu rouge. À ce titre, «l'inobservation d'un signal lumineux rouge» vous coûtera 145 euros et deux points sur le permis de conduire.

Depuis la phase de test, les infractions ne manquent pas. Ainsi, d'octobre 2020 à fin février 2021, le radar a flashé à 7 936 reprises des automobilistes qui avaient «grillé» le feu et 4 431 fois des conducteurs en excès de vitesse. Jusqu'à ce vendredi, les données qui sont restées dans l'équipement n'auront été consultées que par le technicien et auront été supprimées cinq jours après l'infraction. En revanche, une fois l'appareil mis en service, les photos seront transférées, comme celles des radars fixes, sur les serveurs gérés par l'État luxembourgeois.

D'autres radars feu rouge à Hollerich

Pour mémoire, le radar feu rouge distingue entre les différentes voies de circulation et vise tous les véhicules immatriculés. Il constate les infractions au niveau du signal lumineux rouge à partir d’un franchissement de la ligne d’arrêt, de plus de deux mètres par la partie frontale d’un véhicule. Au cas où un véhicule dépasse légèrement la bande d’arrêt pour laisser passer les services de secours, seule une photo est prise et aucune infraction n’est générée. En cas d’infraction liée à une vitesse excessive, le véhicule est flashé, indépendamment de la couleur du signal coloré des feux en ce moment.

Rappelons également que comme pour les autres radars, les photos seront effacées au plus tard deux semaines après l'acquittement de l'avertissement taxé. Les photos enregistrées non exploitables sont effacées au plus tard deux mois après leur enregistrement. En cas de procédure pénale, le délai d’effacement des photos court à compter du jour où le dossier a été définitivement classé sans suite, où la décision judiciaire n’est plus susceptible d’aucun recours ou où l’action publique est prescrite.

À noter que l’installation d’autres radars de ce type est prévue «d'ici un an» au croisement route d’Esch/boulevard Dr Charles Marx et au croisement de la pénétrante en direction de l’A4 avec le boulevard Pierre Dupong à la hauteur du Lycée Aline Mayrisch, à Luxembourg-Hollerich, complète le ministère.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion