Accusé d'agressions sexuelles – Le prince Andrew demande de classer une plainte
Publié

Accusé d'agressions sexuellesLe prince Andrew demande de classer une plainte

Ses avocats se sont appuyés sur un ancien accord de dédommagement entre la plaignante et le prédateur sexuel Jeffrey Epstein pour demander à classer sans suite la plainte civile.

Le prince Andrew, duc d’York.

Le prince Andrew, duc d’York.

AFP

Les avocats du prince britannique Andrew ont pressé mardi un juge américain de classer sans suite une plainte au civil pour «agressions sexuelles» qu’une Américaine a déposée à New York pour des faits remontant à 2001 lorsqu’elle était mineure. Les défenseurs du prince s’appuient sur un accord de dédommagement et d’exonération passé en 2009 entre cette femme américaine, Virginia Giuffre, et le prédateur sexuel mort en 2019 Jeffrey Epstein, pour arguer que ce règlement «protège» aussi d’autres «accusés potentiels» dans l’entourage de M. Epstein, dont son ami le prince Andrew.

Mme Giuffre «a abandonné ses droits à porter plainte contre eux quand elle a signé l’accord de 2009 et a touché de l’argent de M. Epstein», a plaidé l’avocat, Andrew Brettler, lors d’une audience en téléconférence devant le tribunal fédéral de Manhattan. D’après l’avocat du prince, Virginia Giuffre «avait l’intention (d’exonérer) une large catégorie d’individus, y compris des personnalités de la royauté et des hommes d’affaires». Les défenseurs de Mme Giuffre estiment au contraire qu’Andrew n’était pas «couvert» par l’accord de 2009, ce que l’avocat David Boies a répété devant le juge Lewis Kaplan mardi.

«Sans fondement»

Dans sa plainte civile déposée en août à New York, Mme Giuffre, 38 ans aujourd’hui, affirme qu’Andrew, second fils de la reine Elizabeth II, l’a «agressée sexuellement» à trois reprises en 2001 – lorsqu’elle avait 17 ans et s’appelait Virginia Roberts – à Londres, à New York et dans les îles Vierges américaines: c’est là que résidaient les amis d’Andrew, le couple formé par Epstein et la mondaine britannique Ghislaine Maxwell, condamnée la semaine dernière.

Jeffrey Epstein, figure de la jet-set internationale, s’est suicidé en prison à Manhattan en août 2019, à 66 ans, avant son procès pour crimes sexuels. Sa compagne et complice pendant trois décennies, Ghislaine Maxwell, 60 ans, a été jugée coupable la semaine dernière à New York de trafic sexuel d’adolescentes à son profit et encourt des dizaines d’années de réclusion. Virginia Giuffre, qui n’était pas plaignante au procès Maxwell, s’est félicitée de ce jugement et a dit espérer que d’autres «rendent des comptes», possible allusion à Andrew.

Les avocats du prince font tout depuis six mois pour bloquer la plainte de Mme Giuffre et ont donc répété mardi devant le juge Kaplan qu’elle est juridiquement «sans fondement». Le prince, 61 ans, qui n’est pas poursuivi au pénal, nie «catégoriquement» avoir agressé Virginia Roberts à l’époque et affirme même ne pas se souvenir de cette jeune fille.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion